Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le nouvel ICBM nord-coréen aurait été fabriqué avec de nouvelles technologies

Corée du Nord 11.10.2020 à 14h57

SEOUL, 11 oct. (Yonhap) -- Le nouveau missile balistique intercontinental (ICBM) qui a été présenté lors du grand défilé militaire à Pyongyang, pour le 75e anniversaire de la fondation du Parti du travail, semble intégrer les dernières technologies de missiles de la Corée du Nord, ont estimé ce dimanche des experts.

Durant la parade qui a eu lieu hier, le régime nord-coréen a dévoilé un nouvel ICBM qui a été déplacé à l'aide d'un tracteur-érecteur-lanceur (TEL) comptant 22 roues, alors que le Hwasong-15 avait été exhibé sur un TEL à 18 roues.

Selon les experts, le plus grand nombre de roues et le fuselage plus important indiquent que le missile était plus lourd que le modèle précédent.

La Corée du Nord a dévoilé un nouveau missile balistique intercontinental (ICBM) durant une parade militaire tenue à Pyongyang pour marquer le 75e anniversaire de la fondation du Parti du travail au pouvoir, a rapporté le samedi 10 octobre 2020 la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

«Les neuf essieux du TEL du Hwasong-15 comportaient des espaces entre eux, alors que les 11 pour le nouvel ICBM sont rapprochés les uns des autres», constate le professeur Chang Young-keun de la Korea Aerospace University. «Le design du TEL indique que le poids global du missile a augmenté.»

Chang ajoute que même si le nombre d'essieux est passé à 11, la longueur totale ne semble pas avoir beaucoup changé comme ils ont été resserrés.

«Bien qu'une analyse approfondie soit nécessaire, les images TV ont montré que la longueur a augmenté de 1-2 mètres et le diamètre de 30-40 centimètres», observe le professeur.

Etant donné que le Hwasong-15 possède une longueur de 21 m, le nouvel ICBM qui, d'après les officiels militaires est une version améliorée du Hwasong-15 ou Hwasong-16, devrait mesurer entre 22 et 24 m. Pour Chang, le plus gros diamètre s'explique par une mise à niveau des moteurs du missile.

«Le nouvel ICBM est un missile à carburant liquide. Il y a deux paires de moteurs au premier étage et le deuxième devrait probablement renfermer les nouveaux moteurs que (le Nord) a testés deux fois en décembre de l'année dernière», analyse-t-il.

L'universitaire note par ailleurs une modification dans la partie frontale de l'ICBM, qui semble être plus pointue. «La raison pour laquelle la longueur du missile est plus importante est qu'un véhicule post-boost (VPB) a été installé à l'avant», explique-t-il, en ajoutant qu'il s'agit d'une «nouvelle technologie».

Cette technologie serait capitale pour développer un missile à têtes multiples qui pourrait théoriquement frapper depuis le Nord des villes comme Washington ou New York. Le nouvel ICBM aurait donc une portée supérieur à celle du Hwasong-15, connu pour pouvoir parcourir près de 13.000 km.

Des soldats nord-coréens sur la place Kim Il-sung à Pyongyang, le 10 octobre 2020, lors du défilé du 75e anniversaire de la fondation du Parti du travail sur cette capture d'écran de la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

En s'appuyant sur des images de la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV), d'autres experts ont pointé la présence dans la parade militaire d'un nouveau type de missile mer-sol balistique stratégique (MSBS), connu sous le nom de Pukguksong-4, avec un diamètre nettement supérieur à celui du Pukguksong-1.

«Comparativement au Pukguksong-1, le diamètre est deux ou trois fois plus élevé, mais sa longueur semble plus petite pour le lancement depuis des sous-marins», fait remarquer Shin Jong-woo, analyste au Korea Defense Security Forum.

Il apparaît que le nouveau modèle a été construit pour un nouveau sous-marin de 3.000 tonnes en cours de construction à la base navale de Sinpo, sur la côte est. Il aurait été conçu pour pouvoir transporter jusqu'à trois ou quatre MSBS.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page