Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul et Washington analysent le nouvel ICBM de la Corée du Nord

Corée du Nord 12.10.2020 à 16h33

SEOUL, 12 oct. (Yonhap) -- Les autorités militaires de la Corée du Sud et des Etats-Unis sont en train d'analyser en détail le dernier missile balistique intercontinental (ICBM) nord-coréen qui a été dévoilé lors d'un défilé massif ce week-end, y compris le nombre d'ogives qu'il peut transporter, ont annoncé ce lundi des responsables.

Lors du défilé du 10 octobre pour marquer le 75e anniversaire du Parti du travail au pouvoir, le pays communiste a présenté un nouvel ICBM, ainsi qu'un nouveau missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) et d'autres systèmes d'armes modernisés.

Le nouvel ICBM transportable sur route était de plus grande taille et avait une partie avant plus longue, indiquant qu'il a été conçu pour transporter plusieurs ogives et fournir une plus importante charge utile. Il était installé sur un véhicule transporteur-érecteur-lanceur (TEL) à 11 essieux et à 22 roues, considéré comme le plus grand au monde.

«Les autorités sud-coréennes et américaines du renseignement analysent de près les armes que la Corée du Nord a dévoilées, dont une qui serait un nouveau missile balistique à longue portée», a indiqué le porte-parole du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS), le colonel Kim Jun-rak, lors d'un briefing régulier.

Lorsqu'on lui a demandé s'il s'agissait d'un missile à plusieurs ogives, Kim a déclaré qu'il était trop tôt pour déterminer ces détails car ce qui a été divulgué n'était que son apparence extérieure.

«On ne sait pas si le nouveau missile est réel ou s'il s'agit d'une maquette, et la nouvelle version ne semble pas avoir été testée jusqu'à présent», a estimé un autre officier militaire.

Le régime a lancé un ICBM pour la dernière fois en novembre 2017 dans un contexte de tensions accrues avec les Etats-Unis.

A ce moment-là, il a tiré sa version la plus avancée, le Hwasong-15, qui a une autonomie estimée à 8.000 miles, soit 12.874 kilomètres, ce qui signifie qu'il peut frapper n'importe quelle partie du continent américain. Le Hwasong-15 utilise un TEL à neuf essieux et fonctionne au carburant liquide.

Dans son discours lors du défilé de samedi, Kim a promis de continuer de développer sa force dissuasive pour la légitime défense contre les menaces nucléaires et autres émanant de «forces hostiles». Mais il n'a pas mentionné directement les Etats-Unis et a utilisé le terme «dissuasion de la guerre» plutôt que «dissuasion nucléaire» dans un assouplissement apparent de sa rhétorique.

La Corée du Nord a dévoilé un nouveau missile balistique intercontinental (ICBM) durant une parade militaire tenue à Pyongyang pour marquer le 75e anniversaire de la fondation du Parti du travail au pouvoir, a rapporté le samedi 10 octobre 2020 la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). Le nouvel ICBM était transporté par un véhicule transporteur-érecteur-lanceur (TEL), considéré comme le plus grand au monde. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page