Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Moon associe le développement régional équilibré au «New Deal» coréen

Actualités 13.10.2020 à 16h48

SEOUL, 13 oct. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a déclaré ce mardi le développement régional équilibré comme un autre pilier de l'initiative ambitieuse du «New Deal» à la coréenne de son administration lors d'une réunion avec les chefs de 17 gouvernements locaux.

«Avec le plan audacieux du développement régional équilibré, le gouvernement mettra fortement en avant la version coréenne du New Deal comme une stratégie de développement national pour l'avenir de la république de Corée», a-t-il dit durant la deuxième séance officielle pour discuter des stratégies sur le projet de New Deal. La république de Corée est le nom officiel de la Corée du Sud. La décision représente un engagement à tourner l'axe de la croissance nationale vers les régions, a-t-il ajouté.

Le président Moon Jae-in (2e à partir de la g.) prend la parole durant une réunion avec les chefs de 17 gouvernements locaux sur les stratégies du «New Deal» coréen à Cheong Wa Dae à Séoul, le mardi 13 octobre 2020.

Moon, durant la réunion à Cheong Wa Dae, a présenté le développement régional comme un nouveau mot-clé du New Deal avec les deux existants, le «vert» et le «numérique».

La décision reflète la forte volonté du gouvernement de «transformer la république de Corée de manière dynamique depuis les régions locales», selon le président.

Il recherche une synergie entre la version coréenne du New Deal et l'une de ses principales politiques visant à promouvoir le développement économique des régions en dehors de la zone métropolitaine de Séoul.

Moon avait annoncé un plan de déverser 160.000 milliards de wons (140 milliards de dollars) dans divers programmes publics et privés, y compris le gouvernement basé sur l'intelligence artificielle (IA), la numérisation des projets de construction publics, l'énergie verte et un complexe industriel vert intelligent, dans le cadre des efforts pour créer des emplois, revitaliser l'économie et se préparer à l'ère post-coronavirus.

Plus de 75 milliards de wons seront dépensés pour les projets menés dans ou par les régions, a dit Moon.

Le président Moon Jae-in tient une réunion avec les chefs de 17 gouvernements locaux sur les stratégies du Korea New Deal à Cheong Wa Dae à Séoul, le mardi 13 octobre 2020.

Le président a déclaré que son gouvernement apporterait un maximum de mesures incitatives et autres soutiens financiers pour les programmes liés au New Deal.

Il a proposé que le gouvernement, les autorités locales et le secteur privé unissent leurs forces pour la mise en œuvre rapide de l'initiative du New Deal.

La Corée du Sud se bat depuis longtemps pour décentraliser le pays alors qu'environ la moitié de ses 52 millions d'habitants résident à Séoul, dans la province du Gyeonggi et à Incheon.

Les 17 chefs de gouvernements locaux présents ont compris le gouverneur du Gyeonggi, Lee Jae-myung, l'un des potentiels candidats à la prochaine élection présidentielle, le gouverneur du Gyeongsang du Sud, Kim Kyoung-soo, un autre député important du Parti démocrate au pouvoir, et le gouverneur de Jeju, Won Hee-ryong, considéré comme un espoir du Parti du pouvoir du peuple (PPP), la première formation d'opposition, pour la présidentielle, ainsi que le maire par intérim de Séoul, Seo Jeong-hyup.

Le gouverneur du Gyeonggi a présenté une vision pour promouvoir les services de commande et de livraison d'aliments basés sur une application que les autorités provinciales se préparent à lancer en l'associant à une monnaie locale utilisée là-bas.

Lee l'a décrit comme étant une partie de la version du «New Deal numérique» du Gyeonggi visant à donner de la vigueur à l'économie régionale.

«En éliminant l'injustice de l'industrie de la plate-forme, cela pourra jouer un rôle exemplaire ou pilote, voire décisif, dans la création d'un environnement sain du marché», a-t-il souligné.

Le gouverneur du Gyeonggi, Lee Jae-myung (à g.), salue du poing le gouverneur du Gyeongsang du Nord, Kim Kyung-soo, avant une session sur la stratégie du «New Deal» à Cheong Wa Dae, à Séoul, le mardi 13 octobre 2020.

Won, le gouverneur de Jeju, a annoncé un plan pour faire de l'île méridionale une île sans émission de carbone d'ici 2030. Il a dit que Jeju devrait mener le «New Deal vert» de la Corée du Sud durant la décennie à venir en s'appuyant sur ses efforts pour utiliser les énergies à faible émission de carbone et respectueuses de l'environnement pendant les 10 dernières années.

Le gouverneur du Gyeongsang du Sud a souligné la nécessité de créer des réseaux de transport métropolitains dans les principaux blocs économiques locaux qui ressemblent à ceux du grand Séoul.

Moon avait tenu la première session sur la stratégie du New Deal le mois dernier à Cheong Wa Dae avec des représentants du secteur financier du pays.

Le gouverneur de Jeju, Won Hee-ryong, présente une vision sans carbone pour sa province durant une réunion sur la stratégie du «New Deal» à Cheong Wa Dae, à Séoul, le mardi 13 octobre 2020.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page