Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les fans de BTS mécontents de la réaction de la Chine à la remarque sur la guerre de Corée

Hallyu 13.10.2020 à 18h31

SEOUL, 13 oct. (Yonhap) -- Les fans du groupe de K-pop BTS ont exprimé ce mardi leur frustration face à la controverse née sur les réseaux sociaux en Chine suite aux remarques de RM sur le sacrifice des personnes pendant la guerre de Corée.

Lors d'une cérémonie organisée le 7 octobre par l'organisation américaine à but non lucratif The Korea Society, RM, qui a parlé au nom du groupe ayant reçu un prix pour ses contributions aux relations Séoul-Washington, a fait référence à la guerre de Corée, où les deux pays ont combattu ensemble.

«Nous nous souviendrons toujours de l'histoire douloureuse que nos deux nations ont partagée ensemble et du sacrifice d'innombrables hommes et femmes», a déclaré le rappeur de BTS.

La guerre de Corée a éclaté le 25 juin 1950, lorsque les troupes nord-coréennes, soutenues par l'Union soviétique, ont envahi le Sud.

Environ 140.000 soldats sud-coréens ont été tués au combat et quelque 450.000 autres ont été blessés pendant la guerre. Le nombre de soldats sud-coréens tombés au combat dont les restes n'ont pas encore été retrouvés s'élève à environ 123.000.

Environ 1,95 million de personnes de 22 pays, dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada et la Turquie, ainsi que six pays qui ont fourni un soutien médical, ont également pris part à cette guerre de trois ans. Parmi eux, 37.902 ont été tués et 103.460 blessés, selon les données du gouvernement.

Ce commentaire a toutefois suscité une controverse en Chine après que certaines personnes ont estimé qu'il ne reconnaît pas le sacrifice des Chinois qui ont également combattu, du côté de la Corée du Nord, pendant la guerre.

Dans un article intitulé «BTS blesse les Chinois lors d'un discours sur la guerre de Corée», le quotidien d'Etat chinois Global Times a qualifié cette remarque de «commentaire reflétant une attitude unilatérale».

Photo fournie par Big Hit Entertainment montrant BTS lors d'un concert en ligne à Séoul le 10 octobre 2020. (Archivage et revente interdits)
Capture d'écran du gala en ligne organisé par la Korea Society le 7 octobre 2020 montrant BTS faisant un discours après avoir reçu le prix Van Fleet pour ses contributions aux relations entre Séoul et Washington. (Archivage et revente interdits)

Sur les réseaux sociaux du pays, tels que Weibo, les utilisateurs ont partagé des hashtags et des messages condamnant le groupe et ont menaçé de boycotter les marques affiliées au groupe.

Suite à cela, certains grands noms, comme le géant de la technologie Samsung, le constructeur automobile Hyundai et la marque de sport Fila, ont semblerait-il retiré des références ou des produits impliquant le groupe sur le marché chinois.

Le ministère chinois des Affaires étrangères est également intervenu, son porte-parole Zhao Lijian déclarant que le ministère a connaissance de l'affaire. Il a ajouté qu'il faut se tourner vers l'avenir et rechercher une amitié basée sur les leçons de l'histoire.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a déclaré que le gouvernement surveille la situation pour s'assurer que la controverse n'affecte pas les efforts visant à renforcer la compréhension mutuelle et les liens entre les citoyens des deux pays.

La plupart des fans du groupe ont été furieux face à la réaction en Chine, affirmant que les remarques innocentes de RM ont été mal comprises et politisées à tort.

«("RM") a parlé de l'importance du prix décerné aux personnes qui ont contribué à faire progresser les relations entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, et a exprimé sa gratitude. J'ai le sentiment que les gens vont trop loin en transposant cela dans un domaine politique et diplomatique. Ce n'est vraiment pas bon», a déclaré un résident de Séoul âgé de 35 ans et fan du groupe.

Même son de cloche sur Twitter, les fans se demandant pourquoi le commentaire fait controverse, étant donné que l'événement célébrait l'amitié entre Séoul et Washington, et que RM n'a pas mentionné la Chine.

Ils ont également regretté la réaction trop rapide des entreprises, qui ont retiré des produits ou supprimé des promotions sur les réseaux sociaux mettant en vedette BTS.

Certains fans chinois ont déclaré leur soutien indéfectible au groupe et ont déclaré que les fans qui continuent à soutenir le groupe font l'objet d'intimidations et sont dénoncés comme étant «antipatriotiques».

Cependant, d'autres ont regretté la remarque de RM, affirmant que la nationalité passe avant le fait d'être un fan.

Un utilisateur de Twitter, qui a partagé l'image d'un poing frappant ce qui semble être le nom de Big Hit Entertainment, a demandé à l'agence de publier une explication pour les fans chinois, qui ont contribué aux téléchargements et aux ventes d'albums.

Ce n'est pas la première fois que des utilisateurs chinois de réseaux sociaux s'en prennent à une marque ou à une personnalité étrangère. Plusieurs marques de mode, par exemple, ont fait l'objet d'attaques similaires pour ce que les consommateurs ont déclaré être une insulte à la sensibilité nationale.

Interrogé sur sa position concernant la récente controverse, Mo Jong-hwa, chef de l'Administration des effectifs militaires (MMA), a déclaré qu'il était «assez encourageant que BTS ait mis l'accent sur l'alliance entre la Corée et les Etats-Unis».

«Il est assez regrettable que certains utilisateurs chinois du net aient fait de tels commentaires (négatifs) sur la question», a déclaré Mo lors d'un audit parlementaire de son agence mardi.

BTS, qui a débuté en 2013, est l'un des groupes les plus populaires de l'industrie mondiale de la musique. Il est récemment devenu le premier groupe de K-pop à figurer en tête du Billboard Hot 100. Son dernier concert en ligne a attiré près d'un million de spectateurs payants de 191 pays et territoires.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page