Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le chef de l'armée américaine réitère la promesse d'une «dissuasion élargie»

Actualités 14.10.2020 à 10h12
La MCM par visioconférence

SEOUL, 14 oct. (Yonhap) -- Le chef d'état-major des armées des Etats-Unis, le général Mark Milley, a réaffirmé l'engagement de fournir une «dissuasion élargie» afin de défendre la Corée du Sud, a fait savoir ce mercredi le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS).

Le chef d'état-major des armées de la Corée du Sud, le général Won In-choul, et son homologue américain ont tenu ce matin la 45e Réunion bilatérale du comité militaire (MCM) en visioconférence pour discuter de la situation sécuritaire sur la péninsule coréenne et des moyens de renforcer la posture de défense conjointe quelque jours après que la Corée du Nord a dévoilé de nouvelles armes dont un énorme missile balistique intercontinental (ICBM) lors d'un défilé militaire.

«Le général Mark Milley a réitéré l'engagement ferme des Etats-Unis vis-à-vis de la république de Corée de fournir une dissuasion élargie», a-t-il été indiqué dans le communiqué.

Une dissuasion élargie fait référence ici à la politique américaine de mobiliser une panoplie complète de capacités militaires dont le parapluie nucléaire pour protéger ses alliés des menaces nucléaires et balistiques des ennemis.

Won a de son côté déclaré que les alliés déployaient des efforts communs pour maintenir la posture de préparation pour pouvoir se battre à n'importe quel moment (Fight Tonight).

«Les deux chefs ont évalué ensemble la récente situation sécuritaire sur la péninsule coréenne et dans la région Indo-Pacifique et discuté des moyens d'œuvrer ensemble au renforcement de la posture de défense conjointe des alliés et à la stabilisation régionale», tout en soulignant l'importance du partenariat multilatéral pour la sécurité et la paix dans la région, selon le JCS.

Lors de la réunion, les deux hommes ont reconnu par ailleurs que l'alliance est restée le «pivot» de la sécurité régionale au cours des sept dernières décennies. Cette année marque le 70e anniversaire du déclenchement de la guerre de Corée (1950-1953).

Ils ont aussi estimé que «tenir la MCM à un moment crucial, avec la pandémie de nouveau coronavirus, montrait la force et la confiance, ainsi que la flexibilité de l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis».

La réunion d'aujourd'hui a également vu la participation de Jung Sang-hwa, directeur général par intérim du JCS en charge de la planification stratégique. Côté américain, le commandant américain pour la région Indo-Pacifique, l'amiral Philip Davidson, et le commandant en chef des Forces américaines en Corée du Sud, le général Robert Abrams, ont pris part à la réunion.

La MCM se tient tous les ans, généralement la veille de la réunion annuelle des chefs de défense des deux pays, baptisée Réunion consultative sur la sécurité (SCM). Celle-ci est prévue demain à Washington.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page