Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Retour de l'héritier de Samsung après une rencontre avec des responsables d'ASML aux Pays-Bas

Science/Tech 14.10.2020 à 14h55

SEOUL, 14 oct. (Yonhap) -- Lee Jae-yong, vice-président de Samsung Electronics et leader de facto du premier conglomérat sud-coréen, est rentré chez lui ce mercredi après avoir rencontré des dirigeants d'ASML Holding NV, le premier fabricant mondial d'équipements de photolithographie, aux Pays-Bas.

Lee s'est entretenu mardi avec le PDG d'ASML, Peter Wennink, et le directeur de la technologie Martin van den Brink au siège d'ASML à Eindhoven, aux Pays-Bas, avant de revenir en Corée du Sud, a déclaré Samsung.

Il était parti pour l'Europe jeudi dernier, effectuant son premier voyage d'affaires à l'étranger en cinq mois, accompagné de Kim Ki-nam, qui dirige l'activité puces mémoire de Samsung.

Samsung, le plus grand producteur de puces au monde, a déclaré que Lee avait discuté avec les dirigeants d'ASML des plans de fourniture d'équipements ultraviolets extrêmes (EUV) essentiels pour produire des puces avec le processus de 7 nanomètres ou moins, de la coopération dans la technologie de fabrication de semi-conducteurs de pointe et des perspectives de l'industrie dans un contexte de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Il a également visité l'usine d'ASML produisant des équipements EUV.

Le vice-président de Samsung Electronics Co., Lee Jae-yong, arrive au Seoul Gimpo Business Aviation Center (SGBAC) dans la capitale, le mercredi 14 octobre 2020, après un voyage d'affaires en Europe.

Lee avait précédemment rencontré Wennink et d'autres responsables d'ASLM en Corée du Sud en novembre 2016 pour discuter des solutions de fabrication de puces. Ils avaient également eu une réunion à Paris en février 2019.

Samsung coopère avec ASML depuis 2000 pour renforcer sa compétitivité dans la fabrication de semi-conducteurs. En 2012, le géant sud-coréen de la technologie a même effectué un investissement stratégique dans ASML.

La firme sud-coréenne tente de renforcer sa capacité de fabrication de puces avec la technologie EUV. La solution de lithographie avancée permet de dessiner des circuits plus fins, ce qui signifie que plus de données peuvent être stockées dans la même surface et que davantage de portes logiques peuvent s'intégrer dans une seule puce, offrant ainsi de meilleures performances et une efficacité énergétique améliorée.

«La lithographie EUV est une technologie essentielle pour fabriquer des puces avancées utilisées pour l'intelligence artificielle, la 5G et les applications de conduite autonome», a expliqué la société. «Samsung et ASML ont travaillé ensemble pour résoudre les problèmes techniques liés à la technologie EUV.»

La visite de Lee intervient à un moment où Samsung cherche à renforcer sa présence dans le secteur hors mémoire. L'année dernière, le conglomérat a dévoilé un plan pour devenir le premier fabricant mondial de puces logiques d'ici 2030 en investissant 133.000 milliards de wons (115 milliards de dollars) afin de renforcer sa compétitivité dans le système LSI et les entreprises de fonderie.

Le vice-président de Samsung Electronics Co., Lee Jae-yong (2e à partir de la dr.), regarde un équipement de lithographie EUV (Extrême Ultraviolet) au siège d'ASML à Eindhoven, aux Pays-Bas, le mardi 13 octobre 2020 (heure locale). (Photo fournie par Samsung Electronics. Revente et archivage interdits)

Selon le bureau d'études de marché TrendForce, Samsung détenait une part de 17,4% du marché mondial de la fonderie au troisième trimestre, loin derrière le leader du secteur Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. (TSMC), qui affichait une part de marché dominante de 53,9%.

Samsung a récemment conclu des accords de fonderie avec Nvidia et Qualcomm, ce qui lui permet de rattraper TSMC. La société a également commencé la construction d'une nouvelle ligne de fonderie à Pyeongtaek, en Corée du Sud, qui se concentre sur la technologie des procédés 5 nanomètres et inférieurs à base d'EUV.

En parallèle, Lee a également rendu visite au Comité international olympique (CIO) à Lausanne, en Suisse, lors de son voyage en Europe.

Samsung n'a pas révélé la raison de la visite de Lee, mais les responsables de l'industrie ont émis l'hypothèse que cela pourrait être lié au parrainage par l'entreprise des Jeux olympiques.

Samsung Electronics est la seule firme sud-coréenne à avoir le statut de partenaire olympique (TOP), le plus haut niveau du programme de parrainage des JO. Il est sponsor des Jeux olympiques depuis 1988 et a récemment prolongé l'accord de partenariat avec le CIO jusqu'en 2028.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page