Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Mort d'un adolescent après une vaccination contre la grippe

Actualités 19.10.2020 à 17h38

SEOUL, 19 oct. (Yonhap) -- Un adolescent est mort après s'être fait vacciner contre la grippe saisonnière mais la cause de sa mort n'a pas été encore déterminée, ont déclaré ce lundi les autorités sanitaires.

L'adolescent de 17 ans, vivant dans la ville portuaire d'Incheon, dans l'ouest du pays, dont l'identité n'a pas été précisée, a perdu la vie vendredi matin après un vaccin contre la grippe mercredi dernier, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

La KDCA a dit qu'il avait reçu une dose de vaccin fournie par Shingsung Pharm Co., qui avait conservé un stock à température ambiante pendant un transport dans le cadre du programme national de vaccination gratuite contre la grippe.

(Photo d'archives Yonhap)

«Il est nécessaire de déterminer d'abord la cause de sa mort alors qu'aucun effet secondaire n'a été rapporté après la vaccination et qu'il est mort après une certaine période de temps», a indiqué la directrice de la KCDA, Jeong Eun-kyeong.

Les autorités ont déclaré plus tôt que les vaccins mal conservés avaient subi des tests de qualité et qu'elles avaient conclu qu'il n'y avait aucun problème de sécurité. Elles ont collecté également près de 539.000 doses qui ont été fournies par Shinsung Pharm.

Jeong a dit que la personne morte s'était fait vacciner dans le cadre du programme de vaccination gratuite et que le flacon avait été distribué par Shinsung Pharm mais sans aucun problème durant le transport.

La KDCA a précisé qu'un total de 80 cas de réactions anormales après l'administration de vaccins défectueux avaient été rapportés, soit une légère hausse par rapport aux 76 cas signalés jeudi dernier.

Par ailleurs, 615.000 doses de vaccins antigrippaux ont été rappelées après que les autorités ont confirmé que des particules blanches ont été retrouvées dans des vaccins dans un centre public de santé à Yeongdeok, un comté situé à environ 350 km au sud-est de Séoul.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page