Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud s'apprête à acquérir un système d'analyse de données pour le Global Hawk

Actualités 20.10.2020 à 15h27
Le Global Hawk atterrit le 22 juin 2022 sur une base à Sacheon, dans la province du Gyeongsang du Sud, après avoir effectué un vol.

SEOUL, 20 oct. (Yonhap) -- La Corée du Sud projette d'acquérir un système d'analyse des renseignements pour le drone de surveillance Global Hawk le mois prochain dans le but de renforcer les capacités de surveillance des menaces en provenance de la Corée du Nord, a fait savoir ce mardi l'Administration du programme d'acquisition de défense (DAPA).

En vertu d'un contrat de 965,9 milliards de wons (847,2 millions de dollars) signé en 2011, la Corée du Sud a acheté quatre drones téléguidés RQ-4 Block 30 Global Hawk. Le premier lot est arrivé dans le pays en décembre et le dernier le mois passé, selon la DAPA.

Le pays devrait recevoir le système terrestre du véhicule pour la gestion, la collecte, l'exploitation et la diffusion de données d'ici le mois prochain après l'intégration des systèmes et des tests nécessaires, a indiqué la DAPA dans un rapport soumis à l'audit parlementaire.

La livraison est retardée par rapport au calendrier initialement fixé en raison des négociations prolongées entre le gouvernement américain et son constructeur, ainsi que de la situation liée au Covid-19, a ajouté l'agence.

En tant qu'une des plateformes de collecte de renseignements les plus avancées au monde, le Global Hawk, construit par la société de défense américaine Northrop Grumman, est capable d'effectuer des missions de reconnaissance pendant environ 40 heures à la fois à une altitude d'environ 20 km.

Doté d'un capteur radar de surveillance au sol à la pointe de la technologie «programme d'insertion de technologie», le Global Hawk peut accomplir des tâches sur une portée allant jusqu'à 3.000 km et identifier des objets de seulement 30 cm au sol.

Il devrait être opérationnel dans le courant de l'année après l'arrivée du système, ce qui permettra au pays de renforcer les capacités de surveillance et de s'assurer de davantage de renseignements exploitables sur la Corée du Nord et d'autres pays voisins.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page