Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Kang rencontre le frère de l'officiel des pêches tué par le Nord

Actualités 21.10.2020 à 16h34
Le grand frère du fonctionnaire tué par la Corée du Nord répond aux questions des journalistes le mercredi 21 octobre 2020 au ministère des Affaires étrangères, après avoir rencontré la ministre Kang Kyung-wha.

SEOUL, 21 oct. (Yonhap) -- La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha a rencontré ce mercredi le grand frère de l'officiel des pêches abattu par l'armée nord-coréenne près de la frontière maritime occidentale le mois dernier.

La rencontre de Kang avec Lee Rae-jin, le frère du fonctionnaire décédé, est intervenue dans le sillage de vives critiques selon lesquelles son ministère est resté indifférent aux appels de la famille visant à attirer l'attention internationale pour se pencher davantage sur cet accident.

Le responsable des pêches de 47 ans a été abattu par l'armée nord-coréenne le 22 septembre, alors qu'il était à la dérive dans les eaux nord-coréennes, selon l'armée sud-coréenne. Il avait disparu la veille alors qu'il était en service en mer Jaune près de l'île frontalière de Yeonpyeong. Une enquête provisoire du gouvernement a conclu que l'officiel avait tenté de faire défection en Corée du Nord.

«J'ai demandé au ministère des Affaires étrangères de protester fortement ou de publier un communiqué concernant les problèmes des droits de l'Homme en Corée du Nord», a-t-il dit à des journalistes après la rencontre. «J'ai également appellé le ministère à solliciter une coopération avec la Chine parce qu'il est possible que le corps de mon frère ait dérivé dans les eaux chinoises.»

Kang a assuré que son bureau examinera sa demande et mènera tous les efforts pour la refléter au mieux, selon Lee, en ajoutant qu'elle avait promis de fournir une réponse écrite bientôt.

Sa famille, y compris le frère et le fils du défunt, a des raisons de croire que l'officiel aurait pu glisser et tomber du navire et aura des documents prêts à étayer cette affirmation, a déclaré Lee. La famille a aussi fortement remis en cause le résultat de l'enquête et sollicité une investigation auprès des Nations unies (ONU).

Kang a fait savoir lors d'une session d'un audit parlementaire plus tôt ce mois-ci qu'elle avait l'intention de rencontrer en personne la famille endeuillée. Le ministère des Affaires étrangères a indiqué que cet incident nécessitait un examen et des discussions supplémentaires au sein du gouvernement.

La Corée du Nord a présenté ses excuses suite à cet accident mais n'a pas répondu à l'appel de Séoul à une enquête conjointe.

Lee a été entendu la semaine dernière par le bureau des droits de l'Homme de l'ONU à Séoul pour sa propre analyse de l'affaire. Ce dernier a aussi demandé à Séoul et Pyongyang d'effectuer une investigation impartiale et rapide sur l'incident conformément au droit international en matière des droits humains.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page