Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud et la Chine révisent à la hausse leur accord de swap de devises

Actualités 22.10.2020 à 21h14

SEOUL, 22 oct. (Yonhap) -- La Corée du Sud et la Chine sont convenus de renouveler leur accord de swap de devises et d'augmenter le montant, a fait savoir ce jeudi la Banque de Corée (BOK), une démarche visant à mieux faire face à une éventuelle crise de liquidités sur fond de pandémie.

La BOK et la Banque populaire de Chine ont signé un accord de swap de devises wons-yuans d'une valeur de 26 milliards de dollars en décembre 2008 en plein milieu de la crise financière mondiale. Ils ont prolongé leur accord de trois ans à trois reprises jusqu'à présent et augmenté le montant à quelque 64.000 milliards de wons (56,5 milliards de dollars) en 2011.

Dans le cadre de cet accord, Séoul et Pékin ont prolongé de cinq ans leur pacte de swap et accru la taille de l'accord à 70.000 milliards de wons, selon la BOK.

Un swap de devises est un outil ayant pour but de se protéger des fluctuations financières, en permettant à un pays connaissant une crise de liquidités d'emprunter de l'argent à d'autres pays avec sa propre monnaie.

La banque centrale a indiqué que l'extension de l'accord devrait aider à dynamiser le commerce bilatéral des deux pays et stabiliser les marchés financiers dans la région.

«La démarche servira de base pour renforcer davantage la coopération financière et monétaire entre les deux banques centrales», a déclaré la BOK dans un communiqué rédigé en anglais.

En juillet, la Corée du Sud et les Etats-Unis sont tombés d'accord pour prolonger leur accord de swap de devises de 60 milliards de dollars de six mois pour faire face aux incertitudes du marché sur fond de pandémie de Covid-19.

La Corée du Sud possède des accords de swap de devises dont la valeur totale atteint 196,2 milliards de dollars avec huit pays, y compris le Canada et la Suisse. Le pays maintient aussi un réseau régional de sécurité financière avec les 10 pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean), la Chine et le Japon sous l'initiative Multilatéralisation de l'initiative de Chiang Mai (CMIM), avec 240 milliards de dollars qui peuvent être utilisés en cas de crise financière.

L'accord de swap de devises de 10 milliards de dollars entre la Corée du Sud et le Japon est arrivé à échéance en 2015, mais les discussions pour renouveler le pacte sont en suspens depuis l'année dernière en raison du conflit diplomatique concernant l'histoire commune.

La Corée du Sud et la Chine révisent à la hausse leur accord de swap de devises - 1

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page