Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le Premier ministre ordonne une enquête complète sur les décès après une vaccination

Actualités 23.10.2020 à 11h15
Le Premier ministre Chung Sye-kyun dirige le 23 octobre 2020 une réunion du QG central des catastrophes et contre-mesures de sécurité au complexe gouvernemental à Séoul.

SEOUL, 23 oct. (Yonhap) -- Le Premier ministre Chung Sye-kyun a appelé ce vendredi à une enquête complète sur les décès de personnes après une vaccination contre la grippe saisonnière.

Jusqu'à minuit, 32 personnes sont mortes après s'être fait vacciner mais les autorités sanitaires n'ont découvert aucun lien direct entre le vaccin et ces décès.

«Je présente mes profondes condoléances aux familles endeuillées», a déclaré Chung au cours d'une réunion du QG central des catastrophes et contre-mesures de sécurité.

«Les autorités doivent enquêter minutieusement sur la causalité entre les vaccinations et les décès et rendre publique l'évolution de la situation de manière transparente.»

Il a noté que la population restait inquiète même si des experts ont rejeté la possibilité d'un lien de cause à effet entre les décès et les injections de vaccin.

«J'appelle l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA) à consulter étroitement des experts et à faire de son mieux pour prendre les mesures suffisantes et expliquer rapidement de sorte à ce que la population puisse se faire vacciner sans souci», a-t-il ajouté.

Hier, le gouvernement a déclaré que le programme de vaccination se poursuivrait malgré une série de décès rapportés.

Le pays mène une campagne de vaccination gratuite pour quelque 19 millions d'habitants dont les enfants et personnes âgées dans le but de prévenir une éventuelle «épidémie jumelle».

Des craintes sur les vaccins contre la grippe saisonnière ont émergé vendredi dernier après qu'un garçon de 17 ans habitant à Incheon, à l'ouest de Séoul, est mort deux jours après s'être fait vacciner.

Des cas mortels similaires ont été rapportés, la plupart des personnes âgées déjà atteintes de maladies chroniques.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page