Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Vaccins antigrippaux : hausse des décès suspects et des craintes

Actualités 23.10.2020 à 17h01

SEOUL, 23 oct. (Yonhap) -- L'inquiétude concernant la vaccination contre la grippe saisonnière s'est renforcée ce vendredi avec plus de 30 décès rapportés après une vaccination alors que les experts sont divisés sur la question de poursuivre ou non le programme de vaccination gratuit de l'Etat sur fond de diffusion potentielle du nouveau coronavirus (Covid-19) et de la grippe.

Même si aucun lien n'a été confirmé entre les récents décès et le vaccin, le public craint de plus en plus la vaccination contre la grippe en Corée du Sud.

Depuis que le premier cas de mort suspecte après une vaccination a été rapporté vendredi dernier, 36 personnes sont décédées vendredi à 13h, neuf de plus que jeudi à 16h, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le Service national de médicine légale (NFS) a déclaré n'avoir trouvé aucun lien direct entre la mort d'un adolescent de 17 ans, le premier cas mortel suspect après une vaccination, et le vaccin antigrippal.

Malgré les craintes grandissantes concernant la vaccination, les autorités sanitaires sud-coréennes ont réaffirmé que le programme de vaccination contre la grippe saisonnière se poursuivrait, en affirmant qu'il n'y a aucun lien direct entre les vaccins antigrippaux et les morts.

«Le chiffre rapporté ne concerne que les décès après une vaccination et cela ne signifie pas qu'ils ont été causés par les vaccins antigrippaux», a dit la KDCA dans un communiqué.

Cette photo, prise le jeudi 22 octobre 2020, montre des vaccins antigrippaux dans une clinique publique à Jangseon, dans la province du Jeolla du Sud.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page