Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul et Londres conviennent de maintenir des liens étroits après le Brexit et la pandémie

Actualités 26.10.2020 à 10h35

SEOUL, 26 oct. (Yonhap) -- La Corée du Sud et la Grande-Bretagne sont convenues ce lundi de maintenir leurs liens commerciaux après la fin de la période de transition pour le départ de Londres de l'Union européenne (UE) et d'approfondir leurs relations afin de surmonter les craintes économiques suscitées par la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Le ministre sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie, Sung Yun-mo, a rencontré Alok Sharma, secrétaire d'Etat aux Affaires, à l'Energie et à la Stratégie industrielle, à Séoul pour discuter de la coopération post-pandémie des deux pays, selon le ministère.

Séoul et Londres conviennent de maintenir des liens étroits après le Brexit et la pandémie - 1

La Grande-Bretagne est l'un des partenaires commerciaux clés de la quatrième économie d'Asie et la deuxième plus grande destination d'exportation en Europe pour la Corée du Sud après l'Allemagne.

Les grandes économies mondiales, y compris la Corée du Sud, surveillent étroitement la sortie complète du Royaume-Uni de l'UE, le Brexit, alors que leurs accords économiques et commerciaux avec le bloc économique ne seront plus valides pour le Royaume-Uni.

Dans le but d'éviter un atterrissage chaotique, Séoul et Londres ont signé un accord de libre-échange en 2019 qui sera mis en œuvre même après que Londres ait officiellement quitté le bloc.

Le volume du commerce entre les deux pays a atteint 9,7 milliards de dollars en 2019 alors que les exportations sud-coréennes vers le pays européen sont estimées à 5,5 milliards de dollars.

Séoul a également sollicité le soutien de Londres pour le prochain sommet du Partenariat pour la croissance verte et les objectifs mondiaux 2030 (P4G) que la Corée du Sud accueillera l'année prochaine.

Le P4G est une initiative des secteurs public et privé visant à s'attaquer au changement climatique et à atteindre d'autres objectifs de développement durable.

Sung a fait part de son espoir de participer aux projets de construction de centrales nucléaires en Grande-Bretagne.

La Corée du Sud, qui déploie des efforts pour réduire progressivement sa dépendance vis-à-vis de l'énergie nucléaire sur le plan national, cherche à participer aux projets de construction à l'étranger en se basant sur son lancement réussi aux Emirats arabes unis (EAU).

Le ministre sud-coréen a demandé à Londres de soutenir la volonté de Séoul de remporter la course à la direction de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). La ministre sud-coréenne du Commerce Yoo Myung-hee est en concurrence avec Ngozi Okonjo-Iweala du Nigeria dans la dernière étape du processus de sélection.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page