Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : rebond à plus de 100 cas sur fond de clusters d'infection dans le grand Séoul

Actualités 26.10.2020 à 16h25
Des fonctionnaires se soumettent à un test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) dans un parc de stationnement de la mairie de Naju, dans la province du Jeolla du Sud, le lundi 26 octobre 2020, après qu'un des officiels de la municipalité de Naju a été testé positif au virus.
Une rue située à Itaewon à Séoul est déserte le lundi 26 octobre 2020.
Une ambulance transportant un patient atteint du nouveau coronavirus (Covid-19) quitte un centre de soins situé à Yeoju, dans la province du Gyeonggi, au sud de Séoul, le dimanche 25 octobre 2020.
Un centre de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) installé dans le quartion de Gangnam. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 26 oct. (Yonhap) -- Les cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) ont rebondi à plus de 100 ce lundi malgré le nombre plus faible de tests effectués au cours du week-end, alors que les clusters d'infection sporadiques, dont ceux au sein d'hôpitaux, ont continué à frapper la région métropolitaine de Séoul.

Le pays a ajouté 113 cas de Covid-19, dont 94 infections locales, portant le nombre total de cas à 25.955, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le dernier chiffre quotidien a marqué une forte hausse par rapport aux 61 cas rapportés dimanche et aux 77 patients recensés samedi. Le dernier chiffre est surtout préoccupant compte tenu du fait que moins de tests ont été effectués durant le week-end par rapport aux jours de la semaine.

Les autorités sanitaires ont déclaré que la pandémie de Covid-19 du pays restait à un niveau gérable depuis qu'elles ont assoupli le régime de distanciation sociale à son plus haut niveau le 12 octobre, qui a permis aux Sud-Coréens de reprendre quasi-normalement leur vie quotidienne en respectant des directives de base.

Auparavant, le pays avait adopté des mesures de distanciation sociale de niveau 2, selon lesquels les rassemblements en intérieur de 50 personnes ou plus sont interdits. Les établissements à haut risque, tels que les discothèques et salles de karaoké, avaient reçu l'ordre de fermer leurs portes. Ces restrictions ont été levées.

La Corée du Sud s'inquiète d'un autre rebond de nouveaux cas alors que de nombreuses personnes voyagent à travers le territoire pour profiter les vacances d'automne, bien que le pays soit parvenu à éviter une nouvelle vague épidémique au cours de la fête des moissons, Chuseok, qui a eu lieu de fin septembre à début octobre.

Une éventuelle transmission du virus parmi des clubbeurs au cours d'Halloween est également une préoccupation. En mai, la Corée du Sud a enduré un grand cluster d'infections lié aux discothèques à Itaewon. Environ 270 cas ont été liés à ces infections en groupe.

Parmi les nouvelles infections locales, 20 ont été rapportées à Séoul et 65 dans la province du Gyeonggi.

La KDCA a fait savoir que les cas liés à un hôpital de rééducation à Gwangju, au sud-ouest de Séoul, ont atteint 135, en hausse de 20 par rapport à la veille.

Un total de 40 contaminations étaient en relation avec un rassemblement privé dans le quartier de Guro, dans l'ouest de Séoul, dimanche midi, en hausse de 13 par rapport à la veille.

Les 10 autres personnes étaient liées à un rassemblement familial à Changwon, dans la province du Gyeongsang du Sud, à 400 km au sud-est de Séoul, depuis le premier cas rapporté dimanche.

De plus, 27 cas supplémentaires ont été confirmés dans un établissement de protection sociale pour personnes handicapées à Yeoju, dans la province du Gyeonggi, au sud de Séoul, portant le nombre total de tels cas à 28, selon la KDCA.

Les infections en lien avec une maison de soins à Namyangju, au nord-est de Séoul, se sont élevées à 59, en hausse de 10 par rapport à la veille. L'établissement a été placé en isolement de cohorte.

Les autorités sanitaires effectuent actuellement des tests de dépistage du Covid-19 sur tous les patients et personnes travaillant dans les établissements de soins pour seniors et hôpitaux psychiatriques dans la région métropolitaine de Séoul depuis le 19 octobre.

La KDCA a expliqué qu'elle cherchait à étendre les tests du virus aux autres parties du pays suite aux résultats.

Le pays a ajouté 25 infections importées. Parmi les cas importés, quatre patients provenaient de Russie et trois d'Inde. Les Philippines, l'Indonésie, la République tchèque et la Pologne ont aussi été à l'origine de deux cas respectivement.

Le nombre de patients dans un état grave ou critique est resté inchangé à 53 à minuit. La Corée du Sud n'a rapporté aucun décès supplémentaire, maintenant le bilan des cas mortels à 457. Le taux de mortalité était de 1,76%

Les autorités ont indiqué qu'un total de 14 patients sont décédés du Covid-19 au cours de la dernière semaine, et tous avaient 60 ans ou plus.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 23.905, soit 36 de plus qu'un jour plus tôt. Plus de 92% des patients atteints du Covid-19 ont guéri.

La Corée du Sud a effectué 2.552.26 tests de dépistage, dont 6.118 hier. Le pays procède normalement à plus de 10.000 tests en semaine.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page