Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : rebond des nouveaux cas à trois chiffres sur fond de lutte menacée par les clusters d'infection

Actualités 28.10.2020 à 15h11

SEOUL, 28 oct. (Yonhap) -- Les cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) ont de nouveau bondi à plus de 100 ce mercredi après une brève diminution la veille, alors que les clusters d'infection dans la zone métropolitaine de Séoul continuent de mettre davantage en péril la lutte contre le virus du pays.

La Corée du Sud a ajouté 103 nouveaux cas de Covid-19, dont 96 infections locales, portant le bilan à 26.146, selon l'Agence coréenne de contrôle et de prévention des maladies (KDCA).

Il s'agit d'une hausse par rapport aux 88 rapportés mardi mais d'une légère baisse en comparaison avec les 119 contaminations ajoutées lundi.

Les derniers rebonds s'expliquent principalement par les contaminations au sein de maisons de soins pour personnes âgées, des hôpitaux et d'autres établissements médicaux mais aussi par les infections groupées survenues lors de réunions familiales, d'un rassemblement de golf et dans une crèche.

Depuis que le pays a allégé le régime de distanciation sociale à son plus bas niveau le 12 octobre, permettant aux Sud-Coréens de reprendre la plupart de leurs activités quotidiennes, les chiffres quotidiens ont fluctué, se situant autour de 100.

Des visiteurs attendent de se soumettre à un test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) dans une clinique provisoire située dans le centre de Séoul, le mercredi 28 octobre 2020.

«Les nouvelles contaminations quotidiennes du pays connaissent des hauts et des bas, et la situation dans le grand Séoul n'est pas bonne», a alerté Yoon Tae-ho, haut officiel du ministère de la Santé, durant un point de presse.

Les autorités sanitaires ont averti que le pays était actuellement dans une phase critique car les chiffres quotidiens pourraient augmenter du fait d'une éventuelle résurgence de contaminations dans le sillage de déplacements accrus de la population à l'occasion des vacances d'automne.

Les hausses potentielles liées à Halloween constituent l'une des préoccupations alors que les établissements de divertissement sont considérés comme de possibles foyers d'infection.

Peu après avoir réussi à contrôler la diffusion du virus qui a commencé à se propager au sein d'une secte religieuse à Daegu, dont le bilan total a dépassé la barre des 5.000, le pays a été confronté en mai à un autre grand cluster d'infection dans le grand Séoul, en relation avec le quartier d'Itaewon connu pour sa vie nocturne.

En vertu du régime de distanciation sociale de niveau 1, les discothèques sont autorisées à opérer dans la mesure où elles respectent les lignes directrices comme la tenue de registres d'entrée.

Quand la Corée du Sud a adopté les mesures de niveau 2, toutes les installations de divertissement, dont les karaokés, ont reçu l'ordre de fermer complètement leurs portes, même si d'autres magasins et établissements ont été autorisés à recevoir jusqu'à 50 personnes.

Les autorités sanitaires ont indiqué qu'un cluster d'infection massif dans le grand Séoul pourrait provoquer une autre vague épidémique alors que la zone métropolitaine abrite presque la moitié de la population du pays.

Une personne se soumet à un test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) dans une clinique provisoire située dans le centre de Séoul, le mercredi 28 octobre 2020.

La Corée du Sud a annoncé qu'elle reprendrait son programme de distribution de coupons de réduction pour l'hôtellerie, les voyages organisés et les restaurants afin de soutenir l'économie frappée par le virus.

Les autorités sanitaires ont déclaré que la décision était basée sur la conviction selon laquelle le pays répondait à la pandémie sans grands problèmes.

Un nouveau régime de distanciation sociale sera annoncé ce dimanche. A l'heure actuelle, le pays opère un régime de distanciation sociale à trois niveaux.

Parmi les infections locales nouvellement identifiées, 23 ont été signalées à Séoul et 28 dans la province du Gyeonggi entourant la capitale.

Incheon, à l'ouest de Séoul, a ajouté 10 autres patients et la province du Gangwon en a rapporté 14. De plus, sept cas provenaient de la ville centrale de Daejeon.

Une réunion de golf à Yongin, au sud de Séoul, qui a rapporté son premier cas la semaine dernière a identifié 31 patients additionnels jusqu'à mardi midi.

Un hôpital de rééducation à Gwangju, dans la province du Gyeonggi, compte un total de 137 patients et 42 cas étaient en relation avec une réunion familiale dans l'arrondissement de Guro à Séoul.

Le pays a ajouté sept cas importés avec deux d'entre eux venant chacun d'Ethiopie et des Philippines. Les autres cas ont été importés de Jordanie, de Turquie et des Pays-Bas.

Le nombre de patients dans un état grave ou critique est resté inchangé à 52.

La Corée du Sud a ajouté un autre décès pour un total de 461. Le taux de mortalité a atteint 1,76%.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 24.073, soit 92 de plus qu'hier. Plus de 92% des patients rapportés ont guéri.

La Corée du Sud a effectué 2.582.960 tests de dépistage, dont 15.373 la veille.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page