Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les actionnaires de LG Chem approuve la scission de ses activités de batteries

Actualités 30.10.2020 à 14h00

SEOUL, 30 oct. (Yonhap) -- LG Chem Ltd., la première entreprise chimique en Corée du Sud, a annoncé ce vendredi que ses actionnaires avaient approuvé le plan de scission des activités de batteries de l'entreprise.

Cette décision ouvrira la voie au lancement par LG Chem d'une nouvelle entité, appelée provisoirement LG Energy Solutions, qui sera détenue entièrement par LG Chem, le 1er décembre.

En septembre, le plus grand fournisseur de batteries pour véhicules électriques (VE) au monde a annoncé son intention de séparer ses activités de batteries pour mieux répondre à la demande croissante des constructeurs automobiles qui se concurrencent pour lancer des véhicules respectueux de l'environnement.

Le marché des batteries pour VE a le vent en poupe alors que les constructeurs automobiles du monde entier se tournent massivement vers les modèles électriques et écologiques en raison de règlementations renforcées liées aux émissions de gaz à effet de serre qui sont à l'origine du réchauffement climatique selon les scientifiques.

LG Chem a indiqué que la scission visait à s'assurer d'énormes fonds pour les investissements à un moment où plus de 3.000 milliards de wons (2,6 milliards de dollars) sont consacrés chaque année aux investissements dans les infrastructures.

LG Chem a indiqué qu'il examinerait la possibilité d'un premier appel public de la nouvelle entité même s'il a déclaré qu'aucune décision n'avait été prise.

En septembre, le directeur financier de LG Chem, Cha Dong-seok, a suggéré que la nouvelle entité devrait être cotée en bourse fin 2021 ou début 2022.

L'usine de LG Chem à Cheongju, à environ 130 km au sud de Séoul.

LG Chem a débuté les travaux de construction de son usine d'assemblage d'éléments de batteries dans la région de Lordstown, dans le nord-est de l'Ohio, au premier semestre de cette année sous forme d'une coentreprise avec le géant automobile américain General Motors.

L'usine de l'Ohio sera le deuxième établissement de production de batteries pour VE de LG Chem aux Etats-Unis après celui dans l'Etat du Michigan construit en 2012.

LG Chem possède aussi quatre autres usines de batteries, une en Corée du Sud et en Pologne et deux en Chine.

LG Chem a fait savoir que son carnet de commandes pour les batteries VE était évalué actuellement à plus de 150.000 milliards de wons.

LG Chem est le principal fournisseur de batteries pour VE, y compris celles de GM, Ford, Renault, Volvo, Audi, Volkswagen et Daimler, ainsi que du premier constructeur automobile sud-coréen Hyundai Motor Co., et de sa filiale Kia Motors Corp.

LG Chem a annoncé être sur la bonne voie pour augmenter sa capacité de production à 100 gigawatt-heure (GWh) d'ici la fin de cette année, ce qui est suffisant pour fournir des batteries pour près de 1,7 million de voitures électriques.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page