Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'objectif de neutralité carbone en 2050 est une «lourde promesse», affirme Moon

Actualités 03.11.2020 à 14h45
Le président Moon Jae-in prend la parole durant une réunion du cabinet à Cheong Wa Dae le mardi 3 novembre 2020.

SEOUL, 03 nov. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a déclaré ce mardi que la Corée du Sud poursuivait sérieusement l'objectif de devenir neutre en carbone d'ici 2050 pour soutenir la lutte mondiale contre le changement climatique.

Il a appelé à des efforts nationaux pour atteindre cet objectif avec une approche «calme et la tête froide» durant une réunion hebdomadaire du cabinet à Cheong Wa Dae.

«La neutralité carbone est la direction vers laquelle le monde doit avancer afin de répondre ensemble à la crise climatique», a-t-il souligné. «Nous devons participer activement à cette tendance mondiale en tant que membre responsable de la communauté internationale.»

Le président a décrit sa déclaration concernée faite la semaine dernière comme une «lourde promesse» qui reflète l'engagement de Séoul.

Dans son discours au Parlement sur le budget de l'Etat, Moon a annoncé que la Corée du Sud, une des économies les plus dépendantes des combustibles fossiles, «s'efforcera de devenir neutre en carbone à l'horizon de 2050» dans le cadre de l'initiative du New Deal vert.

Il a présenté une vision pour remplacer les centrales au charbon au profit des énergies renouvelables.

Dans ses remarques d'ouverture lors de la réunion du cabinet, Moon a dévoilé plus de détails sur la campagne visant la neutralité carbone.

Il a ordonné aux autorités d'établir minutieusement un plan d'action pour la transition des combustibles fossiles vers des sources écologiques en tandem avec un examen des plans pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

«En particulier, je souhaiterais que vous examiniez diverses mesures pour accélérer la transformation énergétique telle que la décarbonisation, le développement de l'économie hydrogène et l'expansion de l'usage des énergies renouvelables», a-t-il indiqué.

Il a souligné que la neutralisation carbone n'était pas une tâche facile pour la Corée du Sud, qui dépend énormément des combustibles fossiles.

«Mais pour répondre au changement climatique, ce n'est pas une option mais un devoir», a-t-il souligné.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page