Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Le ministre de l'Unification demande au Nord de restaurer les lignes de communication et le bureau de liaison

Actualités 04.11.2020 à 13h55

SEOUL/PANMUNJOM, 04 nov. (Joint Press Corps-Yonhap) -- Le ministre de l'Unification Lee In-young a demandé ce mercredi à la Corée du Nord de restaurer les lignes de communication transfrontalières coupées et de relancer l'opération du bureau de liaison conjoint détruit afin de remettre les relations intercoréennes, actuellement au point mort, sur la bonne voie.

Lee a formulé ces requêtes dans un discours durant la cérémonie d'ouverture d'un centre de soutien des visites à Panmunjom pour marquer la reprise du tourisme au village de la trêve après plus d'un an de suspension causée par la propagation de la peste porcine africaine (PPA).

«Je souhaite que les lignes de communication entre la Maison de la liberté au Sud et Panmungak au Nord, qui reste muet, soient restaurées», a dit Lee. «Je souhaite également que le bureau de liaison Sud-Nord soit restauré rapidement et sûrement et fonctionne de nouveau.»

En juin, la Corée du Nord a fait exploser le bureau de liaison dans sa ville frontalière de Kaesong pour protester contre les tracts anti-Pyongyang envoyés depuis Séoul et a rompu toutes les lignes de communication transfrontalière. Pyongyang n'a pas répondu aux appels de Séoul pour leur restauration.

Lee a exhorté également le Nord à mettre en œuvre l'accord militaire signé en 2018 pour permettre aux peuples des deux pays de se déplacer librement autour du village de la trêve, en proposant d'organiser des réunions de familles séparées par la guerre de Corée (1950-1953) dans la région.

«Je souhaite que ces petits efforts s'accumulent et aboutissent en fin de compte à un moment historique où nous pourrons mettre fin à la division ici à Panmunjom», a souligné Lee.

Lee a dit que l'ouverture du centre de soutien des visites aiderait à faciliter le processus de demande pour les visites à Panmunjom, en déclarant que cela leur offrira une opportunité de profiter de la «paix» de manière plus pratique dans la zone symbolique.

Les visites à Panmunjom ont commencé ce matin à titre d'essai alors que la reprise officielle aura lieu ce vendredi. La réouverture est survenue alors que les visites étaient à l'arrêt depuis octobre de l'année dernière sur fond de craintes sur la propagation de la PPA.

Le ministère a dit avoir décidé de relancer les visites alors qu'aucun cas de PPA n'a été rapporté près du village frontalier durant ces derniers mois. Il s'est engagé à prendre les mesures de prévention nécessaires sur les sites touristiques, y compris la désinfection des véhicules et la vérification de la température des visiteurs.

Le ministre de l'Unification Lee In-young prononce une allocution le mercredi 4 novembre 2020, au village de la trêve de Panmunjom à Paju, dans la province du Gyeonggi, lors de la cérémonie marquant l'ouverture du centre de soutien des visites de Panmunjom.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page