Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

SK hynix vise à tripler ses ventes de flash NAND dans 5 ans

Science/Tech 04.11.2020 à 15h09
SK hynix vise à tripler ses ventes de flash NAND dans 5 ans - 1
Le PDG de SK hynix Lee Seok-hee répond à des questions de journalistes le jeudi 29 octobre 2020 au Centre des conventions et des expositions (COEX).

SEOUL, 04 nov. (Yonhap) -- SK hynix Inc., le deuxième fabricant de puces mémoire, vise à tripler ses ventes de flash NAND d'ici à 2025 avec l'acquisition de l'activité mémoires non volatiles du géant américain des semi-conducteurs Intel Corp., a déclaré le PDG de l'entreprise, Lee Seok-hee ce mercredi.

Lors d'une participation rare à une conférence téléphonique, le PDG de SK hynix a présenté le projet de 10.300 milliards de wons (9 milliards de dollars) consistant à racheter l'activité liée aux flash NAND d'Intel, qui inclut les activités de disques durs externes (SSD) et une usine à Dalian, en Chine.

«L'entreprise s'assurera une force pour des activités autonomes dans les NAND au cours des trois prochaines années et augmentera les ventes en les multipliant par trois par rapport à avant l'acquisition dans cinq ans», a dit Lee. «Avec ces efforts, nous essaierons de faire de notre mieux pour obtenir une reconnaissance en tant que grand acteur mondial dans les puces mémoire, pas seulement leader dans les DRAM.»

L'année dernière, les activités NAND de SK hynix ont engrangé un chiffre d'affaires de 5.100 milliards de wons ou 19% des 27.000 milliards de wons de revenus de la société. Les activités de mémoires non volatiles d'Intel ont par ailleurs généré un chiffre d'affaires de 4,4 milliards de dollars en 2019.

«SK hynix a racheté les activités de puces mémoire NAND et stockage dans le but de s'assurer rapidement des technologies de SSD et de diversifier son portefeuille de produits», a-t-il ajouté. «Avec cette acquisition, l'entreprise cherche à établir une structure d'activités équilibrée entre les DRAM et les flash NAND.»

Lee, qui a travaillé chez Intel de 2000 à 2010, a souligné que l'industrie est à un tournant et la demande pour les SSD bondira à l'avenir.

SK hynix prévoit que le stockage des centres de données mondiaux s'accroîtra de 0,9 milliard de téraoctets cette année à 5,1 milliards de téraoctets et que la part des SSD augmentera de 10% à 43% au cours de la période.

Lee a déclaré que le contrat, qui permettrait à SK hynix de devenir le deuxième acteur dans les flash NAND, offrira la possibilité de fournir des produits diversifiés aux clients et d'obtenir un leadership technologique dans le secteur.

Intel est connu pour avoir des technologies avancées de micrologiciel et contrôleur, ainsi qu'une solution d'architecture flash NAND de cellule quadruple niveau (QLC). Pour une meilleure utilisation des actifs technologiques, Lee a dit que la société se focaliserait sur la conservation du personnel clé pour la recherche et le développement d'Intel.

«Le maintien des talents clés peut être déterminant pour le succès ou l'échec de l'acquisition», a-t-il indiqué.

En vertu du contrat, SK hynix devra payer 7 milliards de dollars à Intel d'ici la fin de 2021 et les 2 milliards de dollars restants en mars 2025.

Bien qu'il y ait des inquiétudes sur le paiement d'une somme forfaitaire, Lee a dit que la société était confiante sur le financement du contrat.

«La moitié du paiement pourra être apportée avec nos espèces et nos flux de trésorerie futurs», a-t-il ajouté. «Pour le paiement restant, nous envisageons des options, dont des emprunts et la liquidation d'actifs.»

Sur la spéculation selon laquelle SK hynix vendra ses parts dans Kioxia, l'entreprise a souligné de nouveau qu'une telle décision ne sera pas prise au moins pour l'instant.

En 2017, SK hynix a participé à un consortium pour investir dans Kioxia, anciennement appelé Toshiba Memory Corporation Corp., et injecté environ 4.000 milliards de wons. Le consortium, qui comprend également Apple et Bain Capital, détient actuellement 49,9% du capital de Kioxia.

«Nous pourrions examiner le plan de Kioxia, mais cet investissement a été fait dans une perspective à long terme», a déclaré Cha Jin-seok, le directeur financier de SK hynix. «Il n'est donc pas urgent de vendre la part dans Kioxia.»

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page