Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(4e LD) Coronavirus : les nouveaux cas à 3 chiffres pour le 3e jour, les mesures pourraient être renforcées

Actualités 10.11.2020 à 16h41
Des citoyens font la queue pour se faire dépister au nouveau coronavirus (Covid-19) dans un centre de dépistage installé au Centre médical national (NMC) au cœur de Séoul, le mardi 10 novembre 2020.
Kwon Joon-wook, haut officiel du ministère de la Santé et des Affaires sociales. (Photo d'archives Yonhap)
Un centre commercial à Séoul annonce le port obligatoire du masque de protection le dimanche 8 novembre 2020.
Aéroport international d'Incheon le jeudi 23 juillet 2020.
Des officiels désinfectent un établissement correctionnel situé à Gwangju à 330 km au sud-ouest de Séoul, le lundi 9 novembre 2020.

SEOUL, 10 nov. (Yonhap) -- Les cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) sont restés à trois chiffres pour le troisième jour consécutif mardi, alors que les chaînes de clusters d'infections persistent à travers la nation, forçant le pays à envisager d'adopter des mesures de distanciation sociale plus strictes.

Le pays a ajouté 100 nouveaux cas, dont 71 infections locales, portant le nombre total de cas à 27.653, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Il s'agit d'une baisse par rapport aux 126 cas ajoutés lundi et 143 dimanche. La Corée du Sud, qui a opéré un régime de distanciation sociale à trois niveaux depuis le début de la pandémie, a adopté le niveau 1 samedi dernier dans le cadre de mesures de prévention révisées à cinq niveaux.

Les nouvelles mesures peuvent être appliquées par chaque gouvernement provincial en se basant sur le dégré de propagation du virus, permettant aux personnes de mener leur vie normale en portant un masque de protection.

Mais les autorités sanitaires s'inquiètent du fait qu'elles pourraient n'avoir d'autre choix que d'imposer le niveau 1,5 à travers la nation si le pays ne réussit pas à aplatir la courbe du virus. Les mesures de distanciation sociale de niveau 1,5 sont déjà appliquées à Asan et Cheonan, dans la province du Chungcheong du Sud.

«Le pays pourrait revoir à la hausse le régime de distanciation sociale au niveau 1,5 dans deux ou trois semaines si la tendance actuelle continue», a dit Sohn Young-rae, un haut officiel de la santé.

«Alors que le nombre quotidien de nouveaux patients dans la région métropolitaine de Séoul se situe autour de 70 à l'heure actuelle, celui des autres régions est relativement faible», a ajouté Sohn.

La Corée du Sud, qui a connu plus tôt des clusters d'infections dans des temples protestants et rassemblements politiques qui ont entraîné plusieurs centaines d'infections, s'efforce actuellement d'endiguer les transmissions locales liées aux rassemblements privés et maisons de soins pour personnes âgées.

Au cours des deux dernières semaines, environ 35,7% des nouveaux cas provenaient de clusters d'infections, et quelque 13,6% avaient des voies d'infection inconnues.

«Actuellement, le virus se propage à un rythme plus rapide malgré des efforts pour tracer les voies d'infection», a dit Sohn. «Nous voyons plus de clusters d'infections sporadiques de petite taille que de cas en grands groupes.»

Parmi les cas locaux, 32 cas ont été rapportés à Séoul, 18 dans la province du Gyeonggi et trois à Incheon.

Gwangju, ville située à 330 km au sud-ouest de Séoul, et la province du Chungcheong du Sud, ont vu quatre cas supplémentaires chacune. La province du Jeolla du Sud a rapporté deux infections et la province du Gyeongsang du Sud a également signalé deux transmissions.

Le taux de reproduction est estimé à 1,07% à travers la nation, bien que le chiffre soit en dessous de 1 pour la zone métropolitaine de Séoul. Le taux reflète le nombre de personnes qu'un patient peut infecter.

Une entreprise d'assurances dans l'ouest de Séoul a ajouté deux infections supplémentaires mardi à midi, portant le nombre de tels cas à 36.

Deux cas additionnels ont été liés à un sauna à Gangnam, dans le sud de Séoul, pour un total de 46 infections.

Un institut privé à Gapyeong, dans la province du Gyeonggi, a identifié 11 transmissions supplémentaires pour un total de 12.

Les cas dans une société d'équipements médicaux et des maisons de soins pour seniors à Gunpo, dans la province du Gyeonggi, se sont élevés à 131, en hausse de 21 par rapport à la veille.

La Corée du Sud, par ailleurs, projette d'imposer des amendes aux personnes qui ne portent pas de masque de protection dans les espaces publics à partir de vendredi.

«Comme nous pouvons devenir plus vulnérables à l'infection au virus en hiver, il est important que la population porte un masque de protection à l'intérieur», a déclaré Kwon Joon-wook, haut officiel du ministère de la Santé et des Affaires sociales, lors d'un point de presse.

«Bien que le niveau actuel des infections soit à un niveau gérable pour les infrastructures médicales de la Corée du Sud, le nombre peut flamber à tout moment, considérant le fait que le virus peut se propager via des patients asymptomatiques», a indiqué Kwon.

Un cumul de 67 cas sont liés à un rassemblement de golf à Yongin, dans la province du Gyeonggi.

Une banque à Suncheon, à 415 km au sud de Séoul, a identifié six patients additionnels, pour un total de sept.

Le pays a ajouté 29 cas importés.

Seize cas provenaient des Etats-Unis, suivis de la Pologne avec trois infections. Il y avait également des cas importés des Philippines, d'Ouzbékistan, d'Inde, de Jordanie et de France.

Le nombre de patients dans un état grave ou critique a atteint 54 à minuit, en baisse de trois par rapport à la veille.

La Corée du Sud a enregistré cinq décès supplémentaires, portant bilan des cas mortels à 485.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 25.160, soit 131 de plus qu'un jour plus tôt. Environ 91% des patients rapportés ici sont guéris.

La Corée du Sud a effectué 2.723.960 tests de dépistage depuis le 3 janvier, dont 14.761 tests la veille.

Les autorités sanitaires ont indiqué qu'il était «encourageant» que la société pharmaceutique américaine Pfizer Inc. ait fait une découverte capitale dans le développement d'un vaccin contre le virus.

Pfizer a déclaré dans un communiqué de presse que son vaccin candidat était «efficace à 90 %» pour prévenir les infections au Covid-19.

«Nous devons être prudents et surveiller étroitement les situations dans les autres pays avant l'adoption des vaccins», a dit Kwon.

La Corée du Sud a fait savoir qu'elle discutait actuellement avec des producteurs potentiels de vaccins qui effectuent des essais cliniques de phase trois, sans fournir de détails supplémentaires.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page