Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le pape François réaffirme sa volonté de se rendre en Corée du Nord

Actualités 12.11.2020 à 10h31

ROME, 11 nov. (Yonhap) -- Le pape François a fait part de nouveau de sa volonté de se rendre en Corée du Nord pour contribuer à l'établissement de la paix dans la péninsule coréenne lorsqu'il a reçu le 23 octobre l'ambassadeur sud-coréen près le Saint-Siège, Lee Baek-man, avant le retour de ce dernier au pays après la fin de son mandat, a fait savoir mercredi (heure locale) la mission diplomatique sud-coréenne au Vatican.

Lors d'une visite au Vatican en octobre 2018, le président Moon Jae-in avait transmis au pape un message du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un indiquant que celui-ci avait l'intention de l'inviter dans son pays. Le pape avait répondu qu'il serait «disponible» en cas d'invitation officielle.

Le président Moon Jae-in s'entretient avec le pape François durant une visite de courtoisie au Vatican en octobre 2018.

En faisant référence à sa réponse de l'époque, l'ambassadeur Lee a demandé au pape si sa position était toujours valide et le pape a répondu qu'il a gardé «la même opinion».

Quand l'ambassadeur sud-coréen a exprimé son souhait de voir le pape se rendre en Corée du Nord et bénir les habitants du pays, le pape a dit que «je voudrais y aller».

Le Vatican se montre prudent face à la réaffirmation de la volonté du pape de faire une visite en Corée du Nord mais semble ne pas exclure la possibilité d'un voyage.

Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Saint-Siège, avait indiqué, lors d'une rencontre avec l'ambassadeur sud-coréen à la fin du mois dernier, que les conditions minimales devaient être réunies pour que le pape effectue une visite en Corée du Nord. «Des opinions modérées demeurent toujours au sein du Vatican mais, quand le pape prend des décisions, nous les suivons, quelles qu'elles soient», a-t-il souligné.

Des officiels chargés des affaires de l'Etat et étrangères au sein de la secrétairerie d'Etat ont dit qu'«une visite est possible si nous recevons une invitation officielle».

L'ambassadeur sud-coréen près le Saint-Siège, Lee Baek-man, regarde le pape François en train d'écrire un message de paix pour les Sud-Coréens, le 23 octobre 2020. Le message a été dévoilé par Cheong Wa Dae quatre jours plus tard. (Photo fournie par l'ambassadeur Lee Baek-man. Revente et archivage interdits)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page