Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le dirigeant nord-coréen préside une réunion du Politburo, sa première apparition en 25 jours

Corée du Nord 16.11.2020 à 09h15

SEOUL, 16 nov. (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a présidé une réunion du Bureau politique du Parti du travail lors de sa première apparition publique en 25 jours et a discuté de mesures anti-coronavirus, a rapporté ce lundi l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Durant la réunion élargie du Politburo tenue dimanche, Kim a discuté «du Covid-19 et de la situation anti-épidémie de l'Etat et a clarifié les tâches du Parti, les domaines militaire et économique pour renforcer davantage le front anti-épidémie d'urgence», selon la KCNA.

Il a souligné également «la nécessité de maintenir une alerte élevée, de construire un mur de blocage parfait et d'intensifier les travaux anti-épidémie en ayant conscience de la responsabilité importante pour la sécurité de l'Etat et le bien-être du peuple», a ajouté la KCNA.

Il s'agissait de sa première apparition publique rapportée depuis le 22 octobre, jour où il s'est rendu dans un cimetière de la province du Pyongan du Sud pour soldats chinois tombés durant la guerre de Corée (1950-1953). Le média d'Etat rapporte normalement les activités du dirigeant un jour après qu'elles se produisent.

La Corée du Nord prétend ne pas avoir été touchée par le coronavirus mais reste en alerte élevée depuis le début de cette année, quand elle a fermé ses frontières et durci les mesures antivirus.

En plus des mesures antivirus, «les pratiques non socialistes dans des organisations éducatives et dans la société» ont fait également l'objet de discussions lors de la réunion.

En particulier, le comité du Parti de la faculté de médecine de l'université Kim Il-sung à Pyongyang a été fortement critiqué pour avoir commis un «crime grave» et d'autres organisations concernées, dont le Comité central du Parti, ont été accusées également d'«irresponsabilité et manquement extrême au devoir».

La KCNA n'a pas fourni plus détails sur le «crime». Les critiques semblent viser à renforcer la discipline au sein des organismes d'Etat sur fond de lutte prolongée du pays contre la pandémie et de travaux de rétablissement en cours après les typhons estivaux.

«La réunion élargie du Bureau politique a mis l'accent sur la nécessité de réveiller de nouveau les organismes du Parti à tous les niveaux et de mener une guerre féroce à l'échelle du Parti afin d'éradiquer les pratiques contre le Parti», a indiqué la KCNA.

Etaient présents les membres du présidium, ainsi que les membres et membres suppléants du Politburo du Comité central du Parti.

D'autres hauts responsables, dont le ministre de la Sécurité publique et des officiels d'organisations antivirus d'urgence de l'Etat, ont assisté à la réunion via un système de visioconférence, selon la KCNA.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un dirige la 20e réunion élargie du Bureau politique du Comité central du Parti du travail le dimanche 15 novembre 2020, a rapporté le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page