Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Séoul décide de dépenser 1,95 milliard de wons pour transformer un poste de garde en musée

Corée du Nord 16.11.2020 à 19h10

SEOUL, 16 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud a décidé ce lundi de débourser 1,95 milliard de wons (1,76 million de dollars) pour transformer un poste de garde situé sur la frontière avec la Corée du Nord en musée, mettant en avant les efforts de réconciliation intercoréenne et honorant les soldats tués durant la guerre de Corée (1950-1953).

Le poste de garde installé sur la crête Arrowhead dans la Zone démilitarisée (DMZ) est utilisé pour présenter des objets provenant de l'ancien champ de bataille dans le cadre d'un projet destiné à retrouver les restes de soldats tués durant la guerre.

Un comité civil-gouvernemental sur les échanges intercoréens a décidé ce lundi de transformer l'ancien poste de garde en musée pour honorer les soldats tués et ainsi aider le public à mieux comprendre la nécessité de la paix et de la réconciliation sur la péninsule coréenne, a déclaré le ministère.

Des objets retrouvés sur la crête Arrowhead appartenant à d'anciens soldats seront également exposés. L'établissement du musée sera réalisé dans le sillage des efforts pour mettre en œuvre un accord intercoréen sur le projet d'excavation conjoint et promouvoir la vision de transformer la DMZ en une zone de paix, a mis en avant le ministère.

En vertu d'un accord militaire bilatéral signé le 19 septembre 2018, les deux Corées sont convenues de lancer un projet d'excavation conjoint à la crête Arrowhead, qui a été le théâtre d'une bataille féroce. Le Sud a cependant mené ce projet seul depuis l'année dernière, alors que le Nord reste muet face aux appels pour des travaux communs.

Le ministre de l'Unification Lee In-young a souligné l'importance de la mise en œuvre de l'accord et appelé le Nord «une nouvelle fois à s'engager dans la voie pour le dialogue et la coopération» afin d'améliorer les relations intercoréennes.

«La péninsule coréenne semble être entrée dans un grand point d'inflexion de la politique après les récentes élections présidentielles américaines», a estimé Lee lors de la réunion du comité.

«Le gouvernement s'efforcera de profiter de cette période de transition comme d'une opportunité pour faire des progrès important dans les relations intercoréennes», a-t-il ajouté.

Le comité a également décidé de dépenser 1,3 milliard de wons (1,19 million de dollars) afin de restaurer la section sud de la ligne de chemin de fer intercoréenne Gyeongwon visant à relier Séoul au port nord-coréen de Wonsan.

Le budget sera consacré aux coûts incluant les frais d'entretien et de supervision, a précisé le ministère.

Le projet de restauration pour la section Sud de la ligne Gyeongwon a été suspendu en mai 2016 dans un contexte de tensions accrues après l'essai nucléaire et le lancement d'un missile par Pyongyang la même année.

La DMZ, longue d'environ 250 km et large de 4 km, est l'une des frontières les plus fortifiées au monde. Elle sépare les deux Corées qui sont techniquement toujours en état de guerre depuis la fin de la guerre de Corée (1950-1953) qui s'est soldée par un armistice et non un traité de paix.

Des soldats mènent une opération d'excavation de restes de soldats tués durant la guerre de Corée (1950-1953). (Photo fournie par le ministère de la Défense. Revente et archivage interdits)

rainmaker0220@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page