Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Coronavirus : distanciation sociale plus stricte dans le grand Séoul sur fond de résurgence des nouveaux cas

Actualités 17.11.2020 à 18h14

SEOUL, 17 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud va relever d'un cran le régime de distanciation sociale dans la zone métropolitaine de Séoul pour ralentir la tendance à la hausse des cas de nouveau coronavirus (Covid-19) alors que le nombre de nouvelles infections a dépassé la barre des 200 pour le quatrième jour consécutif ce mardi.

Le pays a ajouté 230 nouveaux cas de Covid-19, dont 202 infections locales, pour un nombre total de 28.998 contaminations, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Les infections quotidiennes sont restées à trois chiffres pour le 10e jour d'affilée, franchissant le seuil des 200 pour la première fois en 73 jours samedi.

Les infections groupées dans des réunions privées, établissements publics et hôpitaux ont continué à apparaitre dans plusieurs parties du pays, empêchant les autorités sanitaires de s'attaquer aux cas potentiels et d'endiguer la diffusion du virus.

Un membre du personnel médical au Centre médical national essuie la fenêtre d'un centre de dépistage pour le nouveau coronavirus (Covid-19), le mardi 17 novembre 2020.

Afin de ralentir la propagation rapide du Covid-19, les autorités sanitaires ont décidé de relever le régime de distanciation sociale du niveau 1 à 1,5 à partir de jeudi, conformément au système à cinq niveaux dans le grand Séoul. La mesure entrera en vigueur lundi prochain à Incheon, à l'ouest de Séoul, compte tenu d'un nombre plus faible d'infections dans la ville, alors que certaines zones resteront sous un régime de distanciation de niveau 1.

Cette décision a été prise alors que le nombre quotidien moyen de patients dans la zone métropolitaine de Séoul, qui abrite la moitié de la population du pays, a dépassé le seuil pour le niveau 1,5 dans la région.

La province du Gangwon décidera du niveau de sa propre distanciation sociale dans sa région occidentale qui a enregistré une forte hausse de nouveaux cas le week-end dernier.

«L'objectif du relèvement de la distanciation sociale au niveau 1,5 est de renverser la tendance actuelle (de la diffusion du virus) et de prévenir la pandémie dans la zone métropolitaine de Séoul et la province du Gangwon», a indiqué le ministre de la Santé, Park Neunghoo, lors d'une conférence de presse. «Il est important d'aplatir la courbe du virus sans adopter le niveau 2 qui pourrait avoir un plus grand impact sur l'économie locale.»

Park a déclaré que les nouvelles mesures avaient aussi pour but de fournir un environnement sûr aux élèves à l'approche de l'examen d'entrée à l'université prévu le 3 décembre qui avait déjà été reporté de deux semaines.

Sans aucune source de nouvelles infections principale, plusieurs cas ont été détectés dans différents endroits, y compris des réunions informelles, lieux de travail, hôpitaux et cafés, constituant un défi pour les efforts des autorités sanitaires visant à ralentir leurs voies de transmission.

«La dernière tendance demande à chacun de nous de respecter strictement les mesures anti-virus dans notre vie quotidienne pour prévenir une autre vague de la pandémie», a déclaré Park.

La Corée du Sud avait vu son nombre de nouvelles infections quotidiennes dépasser les 900 fin février en raison d'infections en grappe lors d'une manifestation antigouvernementale, dans le centre de Séoul.

Des élèves entrent dans un café à Séoul, le lundi 16 novembre 2020. Les autorités sanitaires se sont engagés à renforcer les mesures anti-virus dans les instituts privés et café afin de mener l'examen d'entrée à l'université.

Les Sud-Coréens sont toujours autorisés à mener la plupart de leurs activités quotidiennes sous le niveau 1,5 mais les opérateurs commerciaux sont obligés de respecter les règles de santé publique renforcées.

Dans le cadre du niveau 1,5, les établissements à haut risque, tels que les bars, discothèques et salles de concert, doivent adopter des mesures de quarantaine renforcées comme le maintien d'une certaine distance entre les tables et l'installation de parois.

Il est interdit de rassembler plus de 100 personnes lors de manifestations, concerts de musique et festivals, et les participants ou spectateurs ne doivent pas chanter ou manger durant les événements.

Les restaurants et cafés ont l'obligation de maintenir un mètre de distance entre les tables ou d'installer des parois entre les tables.

Les rencontres sportives et les services religieux sont autorisés à recevoir seulement 30% de leur capacité maximale et les écoles doivent limiter le nombre d'élèves à deux tiers dans les salles de classe dans le cadre du deuxième plus bas niveau du régime.

Au niveau 2, la pandémie est censée se propager à l'échelle nationale et les sorties et réunions non essentielles sont déconseillées dans les zones affectées.

La KDCA a déclaré avoir presque terminé des négociations avec des organismes internationaux et entreprises pharmaceutiques mondiales pour acheter cinq vaccins contre le Covid-19 qui passent actuellement des essais cliniques de phase trois.

Les autorités sanitaires examinent actuellement les vaccins potentiels pour s'assurer qu'ils sont efficaces et sûrs avant d'être utilisés dans le pays, a indiqué l'agence sans fournir plus de détails sur le calendrier.

«Nous nous fixons pour objectif d'achever la vaccination contre le Covid-19 pour ceux qui sont prioritaires dans le pays avant que la vaccination contre la grippe commence à la fin de l'automne 2021», a déclaré le directeur adjoint de la KDCA, Kwon Jun-wook, lors d'un briefing.

Des gens passent devant des affiches sur la distanciation sociale dans une station de métro à Séoul, le mardi 17 novembre 2020.

Parmi les contaminations locales, Séoul a rapporté 87 cas et la province du Gyeonggi entourant la capitale, en a ajouté 38. Incheon, à l'ouest de Séoul, a déclaré 12 infections additionnelles.

Sept autres membres du personnel militaire dans une agence du ministère de la Défense à Séoul et membres de leur famille ont été testés positifs au virus ce mardi, alourdissant le nombre de cas concernés à 26.

La ville de Gwangju, située dans le sud du pays, a rapporté le deuxième plus grand bilan quotidien en dehors du grand Séoul avec 18 nouveaux cas, suivie des provinces du Jeolla du Sud avec 16 infections, du Gangwon avec 13 et du Chungcheong du Sud avec neuf.

Six infections ont été identifiées dans un établissement pour personnes handicapées à Cherwon, dans la province du Gangwon, pour un nombre total de 17, alors que 17 cas additionnels ont été rapportés dans un hôpital universitaire à Gwangju, portant le nombre total à 26.

Gwangju avait durci partiellement les restrictions anti-virus dimanche pour les installations commerciales à haut risque et envisage actuellement d'élargir les règles plus strictes dans toute la ville.

Huit membres de l'équipe nationale de football, dont un membre du personnel, ont été testés positifs au Covid-19 durant leur séjour en Autriche, et le gouvernement prépare actuellement une ambulance aérienne pour les transporter en sécurité après un match amical contre le Qatar plus tard dans la journée, a fait savoir la KDCA.

Le pays a détecté 28 cas importés, soit une baisse par rapport aux 30 de lundi. Un total de 11 cas venaient des Etats-Unis et huit de Russie.

Le nombre de patients dans un état grave ou critique a atteint 60, représentant une hausse par rapport aux 55 recensés lundi.

La KDCA n'a signalé aucun décès, maintenant le bilan total à 494. Le taux de mortalité était de 1,7.

Le nombre de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 101, portant le nombre total à 25.860.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page