Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Nord pose une menace importante aux «intérêts vitaux» des Etats-Unis, selon un groupe de réflexion

Corée du Nord 18.11.2020 à 13h59

SEOUL, 18 nov. (Yonhap) -- La Corée du Nord pose de graves menaces aux «intérêts vitaux» des Etats-Unis alors qu'elle continue de développer ses capacités balistiques et nucléaires, a montré ce mercredi un rapport d'un groupe de réflexion basé à Washington, la Heritage Foundation.

Selon le rapport «2021 Index of U.S. Military Strength», publié chaque année par la fondation, la Corée du Nord a été classée «élevée» en termes de menaces, le deuxième plus haut niveau de son échelle d'évaluation à cinq niveaux. Le pays est dans la même catégorie que la Russie, l'Iran et la Chine.

Le niveau des menaces du Nord est resté toutefois inchangé par rapport à l'année précédente.

En termes de capacités de présenter des menaces, la Corée du Nord a été classée dans la catégorie «accumulation», celle juste en dessous du niveau le plus élevé de l'échelle, «formidable», a révélé le rapport. L'Iran a été catégorisé au même niveau que le Nord.

«Les Etats-Unis et les services de renseignement alliés évaluent que Pyongyang a achevé déjà la miniaturisation d'ogives nucléaires et possède la capacité de placer des armes nucléaires sur ses missiles à moyenne portée et d'atteindre le continent américain avec un missile», a-t-il ajouté.

La Corée du Nord a effectué un total de six tests d'armes nucléaires. Elle a mené trois tests de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) en 2017, même si elle a maintenu son moratoire auto-imposé sur les essais de missiles balistiques de longue portée et d'armes nucléaires sur fond de suspension des discussions sur la dénucléarisation avec Washington.

Le Nord a dévoilé son plus grand ICBM durant une parade militaire massive tenue pour marquer le 75e anniversaire de la fondation de son Parti du travail au pouvoir le mois dernier.

Le rapport a indiqué que le Nord n'a pas encore mené de test d'ICBM ayant montré une capacité de rentrée dans l'atmosphère, mais les autorités de renseignement américaines ont estimé que les véhicules de rentrée de Pyongyang «devraient fonctionner bien s'ils volent sur une trajectoire normale qui cible le continent américain».

La Corée du Nord a dévoilé un nouveau missile balistique intercontinental (ICBM) durant une parade militaire tenue à Pyongyang pour marquer le 75e anniversaire de la fondation du Parti du travail au pouvoir, a rapporté le samedi 10 octobre 2020 la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). Le nouvel ICBM transporté par un véhicule transporteur-érecteur-lanceur (TEL), dont la longueur et du diamètre le plus important. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page