Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le chef de Suhyup demande au Japon de ne pas rejeter l'eau radioactive en mer

International 19.11.2020 à 20h13

SEOUL, 19 nov. (Yonhap) -- Le chef de la Fédération nationale des coopératives de pêche de Corée du Sud a exigé ce jeudi que Tokyo annule son projet de rejet en mer de l'eau radioactive de sa centrale nucléaire de Fukushima.

Im Joon-taek, président de la fédération, également connue sous le nom de Suhyup, a rencontré Masato Nagai, un conseiller de l'ambassade du Japon, au siège de l'organisation à l'est de Séoul pour exprimier son opposition au plan de Tokyo de relâcher l'eau contaminée, selon Suhyup.

La rencontre a été organisée à la demande de l'ambassade japonaise, selon Suhyup.

Nagai aurait dit à Im que le traitement et la manipulation de l'eau radioactive par le Japon étaient jugés scientifiquement sûrs et aurait demandé la compréhension de l'industrie de la pêche sud-coréenne.

Im a averti que Suyup prendra des mesures énergiques si Tokyo rejette l'eau, en s'unissant aux membres de l'Organisation internationale des coopératives de pêche dans le cadre de l'Alliance coopérative internationale.

Im a également déclaré que la décision sur la gestion de l'eau de Fukushima ne devrait pas être prise unilatéralement par le gouvernement japonais mais devrait être soumise à un processus de vérification scientifique suffisant de la part de la communauté internationale.

Le conseiller aurait répondu en disant que Tokyo «communiquera avec les nations voisines».

Séoul a demandé à plusieurs reprises à Tokyo de partager de manière transparente les informations relatives à cette eau et a souligné sa «priorité absolue» accordée à la sécurité de ses citoyens.

Tokyo devait finaliser le mois dernier son plan d'élimination de l'eau contenant du tritium mais a reporté l'annonce de sa décision suite à de vives protestations.

Les membres d'une organisation environnementale, la Fédération coréenne pour le mouvement environnemental, organisent un rassemblement à Séoul le 26 octobre 2020 pour demander au gouvernement japonais de revenir sur sa décision de rejeter en mer l'eau contenant des matières radioactives stockées dans la centrale nucléaire de Fukushima au Japon. La centrale est à l'arrêt depuis le tremblement de terre et le tsunami de mars 2011.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page