Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le ministre de l'Unification réitère son appel à la coopération intercoréenne dans la lutte contre le Covid-19

Corée du Nord 20.11.2020 à 17h56
Lee In-young, le ministre de l'Unification, prend la parole lors d'une réunion avec des experts médicaux au Centre national de cancérologie à Goyang, près de Séoul, le 20 novembre 2020.

SEOUL, 20 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud cherchera activement à coopérer avec la Corée du Nord une fois que des vaccins et des traitements contre le coronavirus seront mis au point, a déclaré ce vendredi Lee In-young, le ministre de l'Unification, après avoir essuyé des critiques pour avoir appelé à partager des vaccins avec le Nord.

«Quand des vaccins et des traitements contre le Covid-19 seront développés et distribués dans un proche avenir, un nouveau climat sera créé dans la péninsule coréenne dans lequel les personnes et marchandises pourront aller et venir», a indiqué Lee durant une réunion avec des experts médicaux ce vendredi.

Cette remarque intervient deux jours après que Lee a dit que le Sud devrait partager des vaccins contre le coronavirus avec le Nord même si le pays connaît un manque d'approvisionnement. Ce propos a tout de suite suscité des critiques de la part des conservateurs car le pays n'a même pas encore obtenu de vaccins.

Le Rodong Simnun, le principal quotidien nord-coréen, a aussi déclaré un jour plus tard qu'il n'accepterait aucune aide extérieure.

Lee a par ailleurs souligné la nécessité de construire le système de réponse comme convenu entre les deux Corées en novembre 2018 afin de coopérer pour échanger des informations et prévenir la propagation des maladies infectieuses.

«Nous avons besoin d'aller de l'avant vers une coopération réciproque qui comprend le diagnostic, le traitement, la prévention des maladies et la recherche et le développement de vaccins», a ajouté Lee.

Il a aussi appelé à l'ouverture d'un centre intercoréen de lutte contre les maladies infectieuses au sein de l'une des villes frontalières afin de transformer la péninsule coréenne en un lieu sûr «à un moment où la pandémie devient la nouvelle norme».

Lee a exhorté également des organisations non-gouvernementales à trouver activement des moyens pour œuvrer à la coopération intercoréenne.

«Nous soutiendrons les organisations non-gouvernementales qui coopèrent avec les homologues nord-coréens à qui nous pouvons faire confiance», a-t-il dit.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page