Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul espère travailler en étroite collaboration avec l'équipe de Biden suite à la nomination de Blinken

International 24.11.2020 à 19h23

SEOUL, 24 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud prévoit de travailler en étroite collaboration avec Antony Blinken, choisi par le président américain élu Joe Biden pour occuper le poste de secrétaire d'Etat, afin d'approfondir l'alliance entre les deux pays, a déclaré ce mardi le ministère des Affaires étrangères.

Le porte-parole du ministère, Choi Young-sam, a fait cette remarque après que Blinken a été nommé premier secrétaire d'Etat de Biden, affirmant que l'ancien secrétaire d'Etat adjoint sous l'administration de Barack Obama comprend en profondeur les questions relatives à la péninsule coréenne.

«Dans le cas de Blinken, le candidat au poste de secrétaire d'Etat, il est connu pour sa grande expérience et son expertise dans le domaine des affaires étrangères. Il a également une profonde compréhension des relations entre la Corée du Sud et les Etats-Unis et des questions relatives à la péninsule coréenne», a déclaré Choi lors d'un point de presse.

«Nous travaillerons avec ces fonctionnaires sous la prochaine administration américaine dans l'espoir de développer davantage l'alliance entre la Corée et les Etats-Unis», a-t-il déclaré.

La nomination de Blinken a fait naître la perspective d'une approche plus réaliste de la dénucléarisation de la Corée du Nord, à l'image de l'accord nucléaire iranien de 2015.

«Nous apprécions son expertise sur des questions telles que la péninsule coréenne et nous faisons beaucoup de recherches dans nos bureaux, y compris le bureau des affaires nord-américaines, sur la façon dont nous allons travailler avec lui», a ajouté Choi.

Blinken, 58 ans, a été secrétaire d'Etat adjoint sous le président Barack Obama, puis sous le vice-président Biden, de 2015 à 2017. Il a également été conseiller adjoint à la sécurité nationale sous l'ancien président américain.

Choi Young-sam, nouveau porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors d'un point de presse à Séoul le 24 novembre 2020.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page