Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul va restreindre les opérations des centrales à charbon pour diminuer les émissions de particules fines en hiver

Actualités 26.11.2020 à 11h00
Le ciel de la ville d'Osan vu du temple Bojeok est gris à cause de la forte concentration de particules fines dans l'air, le mardi 17 novembre 2020.

SEOUL, 26 nov. (Yonhap) -- La Corée du Sud a annoncé ce jeudi qu'elle projetait de diminuer les opérations de plusieurs centrales à charbon en hiver dans le cadre des efforts visant à réduire les émissions de particules fines.

En vertu du plan, le pays suspendra l'activité de neuf à 16 centrales à charbon pendant la saison hivernale, selon le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie. D'autres centrales ont reçu l'obligation de maintenir leur puissance de production à 80% de leur capacité en fonction de la demande.

Le pays du Matin-Clair a adopté pour la première fois ce type de mesures l'année dernière. A travers le programme qui se déroulera de décembre à février 2021, le pays s'attend à réduire ses émissions de particules fines liées au charbon de 43%, ou 2.289 tonnes, par rapport à il y a deux ans.

Au cours de l'hiver précédent, 15 centrales à charbon ont été suspendues.

Les particules fines qui pénètrent en profondeur dans les poumons, sont une cause potentielle de maladies respiratoires et de cancer.

Le ministère a fait savoir qu'il maintiendrait des réserves d'énergie combinées de plus de 13,46 millions de kilowatts au cours de la période, indiquant que le pays ne devrait pas faire face à une pénurie d'électricité en raison de ces restrictions.

Les centrales à charbon ont constitué environ un quart de la production énergétique sud-coréenne en 2019, tandis que les centrales nucléaires en ont représenté 40%.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page