Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Wang met en avant la «robustesse» et la «vitalité» des liens entre Séoul et Pékin

Actualités 26.11.2020 à 14h38

SEOUL, 26 nov. (Yonhap) -- Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a mis en avant ce jeudi la «robustesse» et la «vitalité» des relations de son pays avec la Corée du Sud en soulignant que sa visite à Séoul malgré la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) montrait à quel point Pékin estime le partenariat bilatéral.

Wang a formulé ces remarques au début des discussions avec la ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha. Il était attendu qu'il profite de son voyage pour essayer d'entraîner Séoul de son côté dans un contexte où le président élu américain Joe Biden envisage de renforcer les réseaux d'alliance américains afin de réaffirmer son leadership.

«Ma visite en Corée du Sud, au moment où la situation liée au Covid-19 n'est pas encore terminée, a l'intention de montrer l'importance que nous accordons aux relations Chine-Corée du Sud à travers une action concrète, et manifeste la confiance que la Corée du Sud peut l'emporter contre le Covid-19», a souligné Wang.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha salue son homologue chinois Wang Yi avec le coude avant leur réunion le jeudi 26 novembre 2020, au ministère des Affaires étrangères à Séoul. (Pool photo)

«Ayant subi l'épreuve du Covid-19, les relations bilatérales montrent maintenant de la robustesse et l'apparition d'une plus grande vitalité», a-t-il ajouté.

Wang a aussi indiqué que la Corée du Sud et la Chine travaillaient ensemble pour «contribuer à sauvegarder la paix et la stabilité régionale, à promouvoir l'intégration économique régionale et à restaurer le système de gouvernance mondial», sans développer davantage.

Kang a noté que la visite de Wang montrait l'étroite coopération entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays.

«Avant le 30e anniversaire de l'établissement des liens bilatéraux en 2022, je souhaite un échange d'opinions sur les manières d'étoffer le partenariat stratégique entre les deux pays», a dit Kang.

Leur ordre du jour devrait inclure les efforts des deux pays pour organiser une visite du président chinois Xi Jinping en Corée du Sud et la volonté de Séoul d'accueillir un sommet trilatéral entre les dirigeants de la Corée du Sud, de la Chine et du Japon.

Les officiels chinois estimaient que le voyage de Xi à Séoul aurait lieu lorsque la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) se sera stabilisée, mais une troisième vague épidémique a assombri les perspectives de visite cette année.

Après l'entretien, Wang a déclaré à des journalistes que le voyage de Xi à Séoul surviendrait «dès que les conditions seront satisfaites». «Ce qui importe, c'est de continuer à établir les conditions pour la visite.»

En ce qui concerne ces conditions, Wang a indiqué que «maintenant, tout les monde porte un masque. Tout cela affecte (la visite de Xi)».

Wang a remercié le président Moon Jae-in pour avoir invité Xi en disant que cela reflète un «souhait actif» de la Corée du Sud concernant l'amitié entre la Corée du Sud et la Chine.

Concernant les analyses qui font le lien entre son voyage et la rivalité sino-américaine, Wang a répondu que «les Etats-Unis ne sont pas le seul pays au monde».

«Il existe pas moins de 190 pays dans le monde et ils sont tous des pays indépendants. Parmi eux figurent la Chine et la Corée du Sud», a-t-il ajouté, en notant que les citoyens des deux nations doivent aller et venir entre eux «comme des membres de la famille».

Après un déjeuner avec Kang, Wang rendra une visite de courtoisie au président Moon Jae-in au bureau présidentiel, Cheong Wa Dae.

Wang rencontrera aussi d'autres officiels gouvernementaux et du parti au pouvoir, comme l'ancien chef du Parti démocrate Lee Hae-chan, le conseiller spécial présidentiel à la sécurité Moon Chung-in et le député Song Young-gil, président de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

La dernière visite de Wang à Séoul a eu lieu en décembre de l'année dernière.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page