Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le Nord ordonne à ses missions à l'étranger de ne pas contrarier les Etats-Unis, selon le NIS

Actualités 27.11.2020 à 15h45
Kim Jong-un

SEOUL, 27 nov. (Yonhap) -- La Corée du Nord a récemment ordonné à ses missions diplomatiques à l'étranger de ne pas contrarier les Etats-Unis dans un contexte de transition du pouvoir à Washington suite à la victoire à l'élection présidentielle américaine de Joe Biden, selon des députés sud-coréens.

Le régime de Kim Jong-un a également exécuté une personne importante liée au marché du change à Pyongyang à la fin d'octobre en raison d'une fluctuation soudaine des taux de change et un officiel en août pour avoir fait entrer des biens interdits dans un contexte de contrôle renforcé de la frontière en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), ont-ils ajouté, citant un rapport du Service national du renseignement (NIS).

Ils ont reçu un briefing à huis clos du NIS durant une réunion de la commission du renseignement du Parlement, selon les députés Kim Byung-kee et Ha Tae-keung qui ont assisté à la réunion.

La Corée du Nord aurait averti les ambassadeurs qu'ils seraient tenus responsables en cas de problèmes avec les Etats-Unis, a dit Kim, selon des officiels du NIS.

«On nous a dit qu'il y a eu l'ordre de garder la plus grande prudence dans les paroles», a dit le député.

Le NIS a également indiqué à la commission que le leader nord-coréen a montré des «actes irrationnels» sur fond de difficultés économiques du Nord ces derniers temps, dont une hausse des prix des matières premières et une diminution des activités industrielles.

Le Nord a même suspendu la pêche et la production de sel à cause de craintes selon lesquelles l'eau de mer pourrait avoir été contaminée par le Covid-19, ont déclaré les officiels du NIS.

Les officiels ont également indiqué que Pyongyang a montré une angoisse en raison du fait que l'accord amical entre le président américain Donald Trump et Kim était devenu «inutile» suite à la défaite à l'élection du premier, a dit le député Kim.

Le NIS a aussi affirmé qu'il y avait des paroles en Corée du Nord selon lesquelles les Etats-Unis pourraient retourner à la politique de «patience stratégique» qui avait été prônée par l'administration de Barack Obama, ainsi que des espoirs d'un sommet Pyongyang-Washington dans un contexte de prédiction d'une approche systémique de l'administration Biden à venir envers le Nord.

Le NIS a également rapporté que le Nord pourrait retarder la convention du Parti du travail annoncée pour le début de l'année prochaine, en raison du Covid-19.

Selon le NIS, le pays projette également de tenir un autre défilé militaire autour de la date de la convention pour présenter ses capacités d'armes à l'approche de l'investiture de Biden.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page