Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le chef de la diplomatie chinoise au Parlement : «Les deux Corées doivent décider du sort de la péninsule»

National 27.11.2020 à 16h06
Président parlementaire avec Wang Yi

SEOUL, 27 nov. (Yonhap) -- Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré ce vendredi que son pays continuerait à jouer un rôle «constructif» pour apporter une paix durable sur la péninsule coréenne, en soulignant que les deux Corées doivent décider de leur «sort» eux-mêmes.

«Le Sud et le Nord sont en effet les réels maîtres de la péninsule coréenne. Le sort de la péninsule coréenne doit donc être dans les mains du Sud et du Nord», a déclaré Wang à travers un interprète lors d'une visite de courtoisie au président de l'Assemblée nationale Park Byeong-seug.

Le chef de la diplomatie chinoise a ajouté qu'«en tant que voisine importante, la Chine continuera de jouer un rôle constructif».

Il a tenu ces propos en réponse à Park qui a mis l'accent sur l'importance que les deux Corées aient le dernier mot sur les questions liées à la péninsule.

Wang est arrivé mercredi à Séoul pour un voyage de trois jours. Il a rencontré son homologue sud-coréenne Kang Kyung-wha et effectué une visite de courtoisie au président Moon Jae-in hier.

Park a en outre demandé le soutien de Pékin aux efforts destinés à dénucléariser la Corée du Nord.

«L'établissement d'un régime de paix sur la péninsule coréenne et la dénucléarisation constituent des questions très importantes pour la prospérité, la paix et la stabilité de l'Asie», a souligné Park. «Je vous demande de jouer un rôle plus important pour inviter la Corée du Nord à la table des discussions et négociations», a-t-il ajouté.

Le président de l'Assemblée nationale a également remercié la Chine pour sa «coopération constructive» sur des questions coréennes.

En outre, Park a demandé à la Chine d'examiner la possibilité de former un organe de coopération de l'Asie du Nord-Est pour faire face au changement climatique et exprimé son souhait de voir s'institutionnaliser un dialogue stratégique bilatéral dont le niveau peut être reconnu au plan international.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page