Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

SsangYong Motor demande son placement en redressement judiciaire

Actualités 21.12.2020 à 16h56
(Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 21 déc. (Yonhap) -- SsangYong Motor Co., en difficulté financière, a déclaré ce lundi avoir demandé le lancement d'une procédure de redressement judiciaire alors qu'il fait face à des dettes faisant boule de neige sur fond de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Cette décision est intervenue après que SsangYong Motor, la filiale sud-coréenne du constructeur automobile indien Mahindra & Mahindra Ltd., n'est pas parvenu à rembourser 60 milliards de wons (54,8 millions de dollars) de dettes à ses trois banques créancières la semaine dernière.

La Korea Development Bank, principale créancière de SsangYong, devait décider de renouveler ou non 90 milliards de wons de ses crédits dûs ce lundi.

Le fabricant automobile, spécialisé dans les SUV, a accusé des pertes d'exploitation au cours des 15 derniers trimestres en raison d'un manque de nouveaux modèles et de la concurrence accrue sur le marché local.

Ses ventes ont plongé de 19% sur un an à 96.763 unités à la fin de la période janvier-novembre.

En 2011, Mahindra avait racheté 70% des parts de SsangYong pour 523 milliards de wons et détient aujourd'hui une participation de 74,65% dans le constructeur.

Mahindra a dit qu'il ne projetait pas d'injecter de nouveaux fonds dans SsangYong et renoncerait à son statut de premier actionnaire de la filiale sud-coréenne s'il trouve un nouvel investisseur.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page