Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le coronavirus change des projets de fêtes de fin d'année mais la communication reste possible

Gros plans 24.12.2020 à 09h00
Cette photo fournie par Kim Su-a montre une réunion virtuelle en cours le 18 décembre 2020. (Revente et archivage interdits)
Sur cette photo fournie par l'Orchestre philharmonique de Séoul, des artistes chantent, portant un masque, lors d'un concert retransmis en direct en ligne le 20 décembre 2020. (Revente et archivage interdits)

SEOUL, 24 déc. (Yonhap) -- Baek Soo-bin, âgée de 28 ans, était fin prête à se réunir enfin avec ses amis pour une soirée de fin d'année après l'annulation de plusieurs dîners et rencontres sur fond de renforcement des mesures de distanciation sociale contre le nouveau coronavirus (Covid-19).

Mais, au lieu de se rendre dans un bar ou restaurant sympathique, Baek était chez elle à Paju, au nord de Séoul, en pyjama avec une assiette de «tteokbokki», une collation populaire faite de gâteaux de riz moelleux et pâte de piment fermenté.

«L'une de mes amis travaillant dans une école est désormais habituée à des réunions Zoom après toutes les classes virtuelles, elle a donc proposé, pourquoi ne pas l'essayer pour nous-mêmes», a dit Baek, lors d'une récente interview accordée à l'agence de presse Yonhap par téléphone.

Baek fait partie de ceux qui se tournent vers Internet pour rester connectés et maintenir les festivités de fin d'année malgré la panoplie de mesures de distanciation sociale.

Sur les réseaux sociaux, des centaines de messages ont été publiés avec le mot clé «fête de fin d'année en ligne» en coréen avec des photos d'un écran affichant des visages joyeux et des verres remplis.

Baek a confié que les trois heures de tchat de la semaine dernière n'étaient pas très différentes de ses rassemblements habituels en face à face.

Toutes dans la vingtaine ou trentaine, Baek et ses amis ont parlé de leur boys band de K-pop préféré, SHINee, rigolé et échangé sur les progrès dans leurs efforts pour décrocher un nouvel emploi.

«Pouvoir discuter avec des amis en regardant leur visage était beaucoup plus réconfortant que parler par téléphone ou SMS», a-t-elle dit.

Kim Su-a, 28 ans, a également déclaré qu'elle a passé un temps agréable, chose rare pendant la pandémie de Covid-19, en préparant un plat pour une réunion de fin d'année en ligne avec ses amies.

«Après quatre mois sans rencontre, nous ne voulions plus reporter la réunion», a dit Kim à propos de son expérience. Elles ont parlé de 22h vendredi soir jusqu'à 4h le lendemain matin.

Les réunions virtuelles sont intervenues alors qu'une troisième vague de la pandémie touche toute la Corée du Sud, la majorité des cas récemment confirmés ayant été rapportés dans le grand Séoul qui abrite la moitié des 51 millions d'habitants du pays.

Le gouvernement envoie presque tous les jours des messages d'alerte à la population depuis un mois, l'exhortant à rester à la maison et à annuler les réunions de fin d'année pour empêcher une plus grande diffusion du virus.

Les commerces n'ont pas tardé à offrir des services pour satisfaire la demande pour les rassemblements en ligne.

Woowa Brothers Corp., l'exploitant du premier service de livraison de repas du pays, Baedal Minjok, a récemment distribué des coupons de réduction ciblant les sociétés organisant des pots de fin d'année en ligne.

Zoom, une application de visioconférence, a levé temporairement la limite de 40 minutes sur les comptes gratuits pour toute réunion à l'approche des fêtes de fin d'année. Google Meet est aussi gratuit pour tous les utilisateurs jusqu'à mars prochain.

Le monde de l'art et de la culture, l'un des secteurs les plus touchés par la pandémie, s'est aussi joint à cette campagne pour maintenir l'ambiance festive avec un grand nombre d'événements en ligne.

L'Orchestre philharmonique de Séoul qui avait dû annuler ses concerts de fin d'année à cause du virus a diffusé en direct dimanche dernier une représentation sur YouTube et Naver gratuitement.

Des milliers de téléspectateurs à travers le pays ont regardé le concert dans lequel des chanteurs vêtus d'une robe de soirée ou d'un smoking ont présenté la symphonie numéro 9 de Beethoven en portant un masque de protection.

Big Hit Entertainement organisera un concert en ligne sous le thème «We've connected» présentant BTS et d'autres artistes de l'agence pour célébrer le réveillon du Nouvel An.

Même si les mesures de distanciation sociale ont commencé à encadrer la vie quotidienne de la population, des experts ont souligné l'importance de maintenir la communication entre famille et amis.

«De nombreuses personnes expriment leur solitude, un sentiment de marginalisation et de l'anxiété face à la distanciation sociale prolongée», a fait remarquer Yeom Min-seob, haut officiel du ministère de la Santé, en appelant à prêter une attention au maintien de la santé mentale au cours de la période du Covid-19.

La communication via l'écran peut aider les gens à alléger le sentiment d'isolement, a noté Kim Mun-cho, professeur de sociologie à l'université de Corée.

«Jusqu'à ce que les vaccins apparaissent et que nous puissions nous rencontrer de nouveau en face à face, les connections en ligne joueront un rôle central pour aider les gens à maintenir leurs relations», a-t-il souligné lors d'une récente conférence organisée par le Centre national de la santé mentale (NCMH).

Les autorités ont renforcé les mesures antivirus sur fond d'absence de signe de ralentissement du virus.

Jusqu'au 3 janvier, les habitants de la région métropolitaine de Séoul ne pourront se rassembler à cinq ou plus.

Les stations de ski et des sites touristiques hivernaux seront fermés pour ralentir la propagation du virus durant les fêtes de Noël et du Nouvel An, du 24 décembre au 3 janvier.

Les dernières restrictions sont intervenue alors que le nombre de contaminations est en train d'augmenter à un rythme alarmant. Le bilan des patients du Covid-19 est passé de 20.000 à 30.000 en 80 jours, mais il n'a fallu que 11 jours pour qu'il augmente de 40.000 à 50.000 lundi.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page