Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les détenus d'une prison à Séoul infectés par le Covid-19 transférés dans la région sud-est

Actualités 28.12.2020 à 18h00

SEOUL, 28 déc. (Yonhap) -- Des centaines de détenus d'un centre de détention de Séoul infectés par le nouveau coronavirus ont été transférés dans une prison de la région sud-est ce lundi, a déclaré le ministère de la Justice.

Un total de 528 cas survenus dans le centre de détention de Dongbu, dans l'est de Séoul, a été confirmé dimanche, selon l'Agence coréenne de contrôle et de prévention des maladies (KDCA). Ils concernent notamment 488 détenus et 21 fonctionnaires pénitentiaires. Aucun d'entre eux n'a présenté de symptômes graves.

Parmi les prisonniers, 350 ont été transférés dans un établissement correctionnel à Cheongsong, dans la province du Gyeongsang du Nord, à environ 320 km au sud-est de Séoul.

Ils seront logés dans des cellules d'isolement et seront soignés par du personnel médical, selon le ministère.

Les détenus âgés et ceux qui souffrent de problèmes médicaux sous-jacents n'ont pas été transférés, a déclaré le ministère. Si les détenus présentent des symptômes graves, ils seront envoyés dans des hôpitaux, a-t-il ajouté.

Des bus transportant des détenus infectés par le nouveau coronavirus quittent le centre de détention de Dongbu, dans l'est de Séoul, le 28 décembre 2020, pour les transférer dans un établissement pénitentiaire à Cheongsong, à environ 320 km au sud-est de Séoul.

«La prison de Cheongsong a été désignée comme centre de traitement résidentiel car elle dispose de nombreuses unités d'isolement, étant utilisée pour les délinquants criminels», a déclaré un responsable du ministère de la Justice.

Plusieurs résidents du comté de Cheongsong se sont rassemblés devant la prison pour protester contre le transfert, invoquant le risque potentiel de transmission du virus dans la communauté par les agents pénitentiaires qui pourraient entrer en contact avec les patients.

Le bureau du comté s'est engagé à prendre des mesures strictes pour prévenir les infections. Après trois jours de travail, les agents correctionnels seront mis en auto-quarantaine pendant deux semaines dans un établissement séparé, a déclaré Lee Jung-hwan, un responsable du comté chargé de la sécurité et de la lutte contre les catastrophes.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page