Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Les cas de Covid-19 dans une prison de Séoul atteignent 923, un décès dans un autre centre de détention

Actualités 31.12.2020 à 22h24

SEOUL, 31 déc. (Yonhap) -- Les infections au nouveau coronavirus (Covid-19) liées à un centre de détention à Séoul ont augmenté de 131 ce jeudi, faisant passer le total à plus de 900, alors qu'un autre détenu est décédé des complications du Covid-19 dans un établissement séparé.

Le ministère de la Justice a signalé que 131 détenus du centre de détention de Séoul-Est, dans le sud-est de la capitale, avaient été testés positifs lors du quatrième dépistage de masse de l'établissement pénitentiaire mercredi, portant le total à 923, dont 21 membres du personnel. Aucun employé supplémentaire n'a été testé positif cette fois.

Plus tard dans la journée, cinq détenus transférés du centre de Dongbu vers un autre centre de détention de la ville côtière de Sokcho ont également été testés positifs.

Au centre de détention de Séoul à Uiwang, juste au sud de la capitale, un détenu dans la trentaine est décédé jeudi matin des complications du coronavirus. Le premier décès de ce type a été signalé au centre de détention de Séoul-Est plus tôt cette semaine.

«Le ministère de la Justice a tenté d'empêcher la propagation du Covid-19 dans les établissements pénitentiaires, qui sont vulnérables aux transmissions, mais cette situation provient des limites inhérentes aux établissements de détention et de notre incapacité à prendre des mesures antivirus à l'avance», a expliqué le vice-ministre de la Justice Lee Yong-gu lors d'un point de presse au principal complexe gouvernemental de Séoul, annonçant le début d'une période de deux semaines au cours de laquelle les mesures de distanciation sociale les plus élevées seront appliquées dans les établissements pénitentiaires du pays.

«Nous sommes désolés pour la nation. [...] Le ministère de la Justice renforcera les mesures antivirus et les inspections dans les établissements pénitentiaires afin d'éviter toute nouvelle infection, et fera tout son possible pour stabiliser la situation», a assuré Lee.

Un détenu infecté par le Covid-19 brandit un message à travers les grilles d'une fenêtre du centre de détention de Séoul-Est, le 29 décembre 2020. Dans le message, le détenu se plaint du fait que huit patients infectés sont confinés dans une cellule.
Des autocars transportant des détenus infectés par le nouveau coronavirus (Covid-19) quittent le centre de détention de Séoul-Est, pour les transférer dans un établissement médical, le 30 décembre 2020.
Le vice-ministre de la Justice Lee Yong-gu donne un point de presse sur les cas de Covid-19 dans les établissements pénitentiaires du complexe gouvernemental de Séoul, le 31 décembre 2020.

Les restrictions de niveau 3, en vigueur jusqu'au 13 janvier, interdisent les visites en personne et prohibent tous les travaux et cours pour les détenus. Les rendez-vous avec les avocats seront restreints et tout le personnel travaillera selon un horaire réduit.

La quatrième série de tests de mercredi a impliqué 465 membres du personnel et 1.298 détenus du centre de détention de Séoul-Est. Quatorze des détenus n'ont pas encore reçu leurs résultats.

Par ailleurs, 20 proches et une connaissance en relation avec l'établissement pénitentiaire ont également été testés positifs, selon les autorités sanitaires.

Le ministère a cherché des moyens de transférer davantage de détenus du centre de détention de Séoul-Est pour y réduire la densité de population. Le centre est actuellement au-dessus de sa capacité, à 116,6%.

Des centaines de prisonniers, y compris ceux qui ont été testés positifs pour le coronavirus, ont déjà été transférés dans des établissements pénitentiaires du pays.

Le ministère envisage également de placer plus de détenus en liberté conditionnelle, en particulier s'ils souffrent d'une maladie sous-jacente ou s'ils ont montré un comportement exemplaire.

Pour prévenir de nouvelles transmissions causées par des patients asymptomatiques, le ministère effectuera des tests massifs additionnels sur tout le personnel et les détenus de la prison, et créera davantage de centres de traitement dans les prisons ainsi dans les quartiers environnants pour traiter les cas bénins.

Le ministère a imputé l'explosion des infections au centre de détention de Séoul-Est à son agencement et à son mauvais système de ventilation, mais aussi à sa forte densité de population et à son incapacité à anticiper la propagation du virus par des patients asymptomatiques.

Les centres de détention ont encore aggravé les difficultés de la Corée du Sud dans la lutte contre le virus.

Le pays a signalé environ 1.000 nouveaux cas de coronavirus par jour depuis le milieu du mois.

La zone de la capitale, comprenant Séoul, Incheon et la province du Gyeonggi, est actuellement soumise à des restrictions de niveau 2,5, tandis que le reste du pays est principalement sous le niveau 2.

as26@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page