Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Départ d'une délégation vers l'Iran pour négocier la libération du pétrolier saisi

Actualités 07.01.2021 à 15h53
Koh Kyung-sok, directeur général en charge des affaires de l'Afrique et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères, répond à des questions de journalistes à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul, le 7 janvier 2021.

SEOUL, 07 jan. (Yonhap) -- Une délégation gouvernementale a pris ce jeudi la direction de l'Iran pour négocier une libération rapide du pétrolier sud-coréen saisi avec ses membres d'équipage par les autorités iraniennes plus tôt cette semaine.

La délégation dirigée par Koh Kyung-sok, directeur général en charge des affaires de l'Afrique et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères, arrivera en Iran via le Qatar.

Lundi, le Corps des gardiens de la révolution islamique de l'Iran a saisi le MT Hankuk Chemi, avec à son bord 20 membres d'équipage dont cinq Sud-Coréens, à cause d'allégations de pollution environnementale. Le navire est actuellement dans le port de Bandar Abbas, une ville de la côte sud de l'Iran.

«Je projette de rencontrer mon homologue au ministère iranien des Affaires étrangères et rencontrerai d'autres personnes à travers divers canaux si cela contribue aux efforts pour résoudre la saisie du navire», a déclaré à des journalistes Koh à l'aéroport international d'Incheon.

L'Iran a déclaré que la saisie avait eu lieu à cause de «questions techniques» et que celles-ci seraient abordées conformément à sa procédure judiciaire. L'exploitant du navire a rejeté les allégations de pollution.

Le premier vice-ministre des Affaires étrangères Choi Jong-kun devrait également s'envoler vers l'Iran au début de la semaine prochaine pour discuter de la saisie et d'autres questions bilatérales.

L'ambassade de Corée du Sud en Iran a envoyé hier trois membres de son personnel pour un entretien avec un marin du navire saisi. Elle a confirmé que tous les 20 membres d'équipage étaient en sécurité et en bonne santé, selon le ministère des Affaires étrangères.

«Après l'entretien avec le marin, l'ambassadeur de Corée du Sud en Iran, Ryu Jeong-hyun, a parlé par téléphone avec le marin et reconfirmé que les membres d'équipage sont en sécurité», a déclaré Choi Young-sam, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors d'un point de presse.

Choi a également cité les propos du marin selon lesquels il n'y a pas eu de problème particulier avec la manière dont les autorités iraniennes ont traité lui et ses collègues durant le processus de saisie.

«Le gouvernement projette de déployer divers efforts pour la libération du MT Hankuk Chemi saisi», a-t-il assuré.

La saisie est intervenue sur fond de tensions entre Séoul et Téhéran autour de fonds iraniens qui ont été gelés dans des banques sud-coréennes en vertu des sanctions américaines.

Les tensions entre les Etats-Unis et l'Iran sont également montées alors que Téhéran a relancé le processus d'enrichissement d'uranium et commémoré le premier anniversaire du décès d'un général iranien tué lors de frappes américaines.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page