Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Les règles du Parti du travail ont été révisées pour souligner l'importance de la défense

Actualités 10.01.2021 à 16h09
Le dirigeant Kim Jong-un (à dr.) au 8e Congrès du Parti du travail, le 8 janvier 2021, à la maison de la culture du 25-Avril à Pyongyang. (Capture d'écran de la Télevision centrale nord-coréenne, KCTV. Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

Le dirigeant Kim Jong-un (à dr.) au 8e Congrès du Parti du travail, le 8 janvier 2021, à la maison de la culture du 25-Avril à Pyongyang. (Capture d'écran de la Télevision centrale nord-coréenne, KCTV. Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

Quatrième jour du 8e Congrès du Parti du travail, le 8 janvier 2021, à la maison de la culture du 25-Avril à Pyongyang, sur cette photo publiée le lendemain par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

Quatrième jour du 8e Congrès du Parti du travail, le 8 janvier 2021, à la maison de la culture du 25-Avril à Pyongyang, sur cette photo publiée le lendemain par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prononce un discours lors du 8e Congrès du Parti du travail, le 8 janvier 2021, à la maison de la culture du 25-Avril à Pyongyang, sur cette photo publiée le lendemain par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prononce un discours lors du 8e Congrès du Parti du travail, le 8 janvier 2021, à la maison de la culture du 25-Avril à Pyongyang, sur cette photo publiée le lendemain par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 10 jan. (Yonhap) -- A travers une révision des règles du Parti du travail, la Corée du Nord a clarifié l'importance d'une capacité de défense forte pour contenir les menaces militaires, a rapporté ce dimanche matin l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

La révision a été adoptée au cinquième jour du 8e Congrès du Parti à Pyongyang, hier, un jour après le dirigeant Kim Jong-un a décrit les Etats-Unis comme «le plus grand ennemi» du pays et annoncé un renforcement de son arsenal nucléaire, a précisé la KCNA.

«(La préface) clarifie clairement que des capacités de défense fortes aideraient fondamentalement à contenir les menaces militaires et à assurer la stabilité et l'environnement pacifique de la péninsule coréenne», a ajouté la dépêche.

La révision reflète la «position déterminée» du Nord d'établir une paix durable sur la péninsule et d'avancer vers l'unification en se basant sur une puissance militaire forte, a poursuivi l'agence officielle.

Pyongyang a ajouté dans la préface qu'il renforcerait «les forces armées de la République politiquement et idéologiquement ainsi que les techniques militaires».

Cet ajout semble refléter la volonté de Kim de renforcer les capacités de défense de son pays dans un contexte d'impasse dans les négociations nucléaires avec Washington depuis le sommet sans accord entre le dirigeant nord-coréen et le président américain Donald Trump à Hanoï en 2019.

Samedi également, la Corée du Nord a réinstauré un système de secrétariat qui avait été supprimé lors du congrès de 2016.

La KCNA a détaillé que le Parti a décidé de remplacer le conseil politique exécutif par un secrétariat et de transformer les postes de président et vice-président des comités du Parti en positions de secrétaire.

Il a été expliqué que ce changement visait à faire de la direction du Parti le plus haut organe politique du pays.

Le Nord a aussi stipulé que le congrès du Parti aurait lieu désormais tous les cinq ans et qu'une confirmation serait donnée plusieurs mois à l'avance.

Il a ajouté un article autorisant les membres du présidium du bureau politique à diriger des réunions avec l'autorisation du chef du Parti. Cela permettra au Politburo d'organiser lui-même des réunions.

A la session d'hier, le Nord a révisé également une règle pour donner la possibilité de communiquer plus rapidement en cas d'urgence militaire.

«Il a été nouvellement ajouté que des réunions de la Commission militaire centrale du Parti puissent être convoquées avec la participation des membres nécessaires indépendamment du taux de présence», a-t-il été détaillé.

Le Nord n'a pas encore adopté de résolution sur cette nouvelle décision.

La KCNA avait initialement rapporté que le congrès «a décidé d'examiner et d'adopter la résolution comme le premier point de l'ordre du jour au prochain congrès», faisant naître des spéculations selon lesquelles la résolution devrait être adoptée au 9e Congrès du Parti dans cinq ans.

Les mots «au prochain congrès» figuraient encore dans un article publié par la KCNA sur son site Internet à midi ce dimanche.

Des observateurs estiment qu'il est fort probable que la résolution soit adoptée au congrès en cours. Au congrès de 2016, le Nord a adopté une résolution à la session du troisième jour.

Le 8e Congrès du Parti a débuté le mardi 5 janvier, près de cinq ans après celui qui a eu lieu en mai 2016 et 36 ans après la précédente édition.

Alors que le monde extérieur observe de près les nouvelles orientations politiques du Nord pour les cinq prochaines années, Kim a demandé à Washington de retirer sa politique «hostile» à l'égard de Pyongyang.

L'appel de Kim est intervenu à l'approche de l'investiture de Joe Biden à la présidence des Etats-Unis, le 20 janvier. Selon des experts, il vise à mettre la pression sur la prochaine administration américaine.

La KCNA a par ailleurs fait savoir que le congrès se poursuivrait aujourd'hui.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page