Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Des patrons de cafés et de salles de sport portent plainte contre le gouvernement pour les pertes dues aux Covid-19

Actualités 12.01.2021 à 16h10

SEOUL, 12 jan. (Yonhap) -- Des propriétaires de cafés et de salles de sport ont décidé d'engager cette semaine des poursuites judiciaires contre le gouvernement afin de réclamer des milliards de wons de compensation suite aux pertes subies en raison des restrictions commerciales liées à la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), ont déclaré des porte-paroles.

Mardi, 203 patrons de salles de gym appartenant à la Pilates and Fitness Business Association se sont rassemblés devant la Cour du district Ouest de Séoul pour réclamer 5 millions de wons (4.549 dollars) chacun pour environ 1 milliard de wons au total.

C'est leur deuxième action en justice de ce genre. Le groupe a exigé 765 millions de wons lors de sa première plainte déposée auprès de la Cour du district Sud de Séoul le mois dernier.

Les chaises sont retournées sur des tables dans un café du sud de Séoul le 6 janvier 2021, en raison des restrictions liées au Covid-19 interdisant de consommer sur place dans les cafés.

«Si le gouvernement a imposé une interdiction de rassemblement et d'autres restrictions simplement en raison de la conviction que (la salive) est pulvérisée davantage dans les installations sportives intérieures, il doit changer d'avis», a déclaré Park Joo-hyung, chef de l'association, lors d'une conférence de presse devant la Cour du district Ouest de Séoul, affirmant que seulement 0,64% des infections au coronavirus recensées l'année dernière à Séoul et dans la province environnante du Gyeonggi ont été attribuées à des gymnases intérieurs.

«Nous voulons que (le gouvernement) nous apporte des données scientifiques ou prouve que notre analyse est erronée», a-t-il exhorté.

Les salles de sport de la région de la capitale ont été contraints de fermer début décembre lorsque le gouvernement a relevé le programme de distanciation sociale au niveau 2,5. La plupart des autres régions du pays sont actuellement sous le niveau 2.

Le programme actuel devrait être appliqué jusqu'à dimanche, après quoi le gouvernement a indiqué qu'il assouplirait les restrictions pour refléter le ralentissement dans les nouveaux cas de Covid-19.

Park Joo-hyung (à dr.), chef de la Pilates and Fitness Business Association, prend la parole après son arrivée à la Cour du district Ouest de Séoul le 12 janvier 2021 pour intenter un recours collectif contre le gouvernement pour les pertes subies à cause des restrictions commerciales liées au Covid-19.

«Nous sommes sur la courbe descendante de la troisième vague depuis un peu plus d'une semaine», a expliqué ce mardi à la presse Son Young-rae, un porte-parole du ministère de la Santé, affirmant qu'il s'attend à ce que le prochain plan soit annoncé samedi.

«En raison de l'importance de maximiser cette tendance à la baisse en douceur, nous envisagerons de lever l'interdiction de rassemblement par étapes», a précisé Son, ajoutant que l'interdiction est actuellement en place pour les types d'installations qui ont connu des infections en grappes en novembre, et ont donc un risque élevé de transmissions.

Après que certains propriétaires ont rouvert leurs salles de sport la semaine dernière au mépris de l'interdiction de rassemblement, le gouvernement a autorisé toutes les installations sportives intérieures à accepter jusqu'à neuf enfants à la fois, mais a tout de même fait face à des réactions négatives, les entreprises affirmant que leurs clients étaient principalement des adultes.

Les cafés de la région de la capitale ont été interdits d'offrir des services de restauration depuis le lancement du niveau 2 à la fin novembre. Les propriétaires tentent de survivre grâce à la livraison et aux consommations à emporter seulement.

Des coachs sportifs font la démonstration d'exercices de CrossFit pendant la plus forte vague de froid de cette année lors d'une conférence de presse devant le bureau principal du Parti démocrate (PD) au pouvoir à Séoul le 8 janvier 2021, pour appeler le gouvernement à prendre des mesures réalistes afin de permettre la réouverture des installations sportives intérieures.

Jeudi, environ 200 propriétaires de cafés prévoient de porter plainte contre le gouvernement devant la Cour centrale du district de Séoul, réclamant chacun 5 millions de wons de dommages et intérêts, a annoncé lundi l'association nationale des propriétaires de cafés.

«Nous déposons une plainte par désespoir parce que nos moyens de subsistance sont menacés en raison des règlements du gouvernement contre le Covid-19», a annoncé Ko Jang-soo, qui a récemment fondé l'association. «Nous exhortons le gouvernement à proposer un système cohérent et équitable.»

Kim Ho-young, un avocat représentant les plaignants, a plaidé que les restrictions sur les cafés constituaient une «discrimination arbitraire» sans «raison rationnelle».

Il a ajouté que les plaignants prévoyaient de déposer une requête distincte auprès de la Cour constitutionnelle.

Des membres de l'association nationale des propriétaires de cafés manifestent contre les restrictions commerciales liées au Covid-19, à l'extérieur du complexe gouvernemental de la ville centrale de Sejong, le 7 janvier 2021.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page