Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Au dernier jour du congrès du Parti, le dirigeant nord-coréen appelle à renforcer la «dissuasion nucléaire»

Corée du Nord 13.01.2021 à 09h23
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prononce un discours en clôturant le 8e Congrès du Parti du travail le mardi 12 janvier 2021, a rapporté le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Le leader nord-coréen Kim Jong-un (au c.) effectue une visite avec les nouveaux cadred au Palais du Soleil de Kumsusan à Pyongyang, le mausolée où reposent les anciens leaders défunts Kim Il-sung et Kim Jong-il, respectivement grand-père et père du dirigeant actuel, le mardi 12 janvier 2021, a rapporté le lendemain par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 13 jan. (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a appelé à renforcer les capacités nucléaires de son pays le dernier jour du 8e Congrès du Parti du travail, a déclaré ce mercredi l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

La Corée du Nord a achevé mardi le congrès qui s'est tenu pendant plus d'une semaine après son ouverture le 5 janvier, selon la KCNA.

«En renforçant notre dissuasion nucléaire, nous devons faire tout pour bâtir des capacités militaires plus fortes», a indiqué Kim. «En accélérant les efforts pour rendre notre armée plus élite et forte, nous devons la préparer à jouer son rôle contre toutes les formes de menaces ou situations inattendues.»

Sur l'économie, le dirigeant nord-coréen a appelé à un «combat désespéré» plus fort pour répondre au nouveau plan quinquennal présenté durant le congrès du Parti.

«L'avenir de l'accomplissement socialiste dépendra de la façon dont nous ferons avancer les décisions prises lors de ce congrès, dont le plan quinquennal pour le développement économique national», a-t-il dit. Kim a également exprimé sa gratitude pour avoir été élu secrétaire général du Parti.

La Corée du Nord a nommé «à l'unanimité» son dirigeant Kim Jong-un au poste de secrétaire général du Parti du travail dimanche lors du congrès. Le titre de secrétaire général a été précédemment détenu par le père du leader actuel, Kim Jong-il, et le Nord l'appelle le «secrétaire général éternel» du Parti.

Les délégués au congrès ont adopté une résolution «pour mettre en œuvre complètement les tâches présentées» par Kim dans le rapport prononcé lors des sessions précédentes du congrès. Le texte intégral de la résolution n'est pas encore sorti.

Dans le rapport, Kim a décrit les Etats-Unis comme «le plus grand ennemi» de son pays et s'est engagé à renforcer son arsenal nucléaire, probablement pour faire pression sur l'administration de Joe Biden à venir.

Suite à la clôture du congrès, Kim a effectué une visite au Palais du Soleil de Kumsusan à Pyongyang, le mausolée où reposent son père Kim Jong-il et son grand-père, le fondateur de l'Etat Kim Il-sung.

Le 8e Congrès du Parti a été le plus long après le 5e qui s'était tenu pendant 12 jours en 1970. Le congrès précédent, en mai 2016, s'était déroulé sur quatre jours.

La Corée du Nord a indiqué qu'elle convonquerait une réunion de l'Assemblée populaire suprême à Pyongyang ce dimanche pour discuter des mesures de suivi suite au congrès du Parti.

«La session discutera de la question organisationnelle, du sujet de l'adoption d'une loi sur le plan quinquennal pour le développement économique national et de la question de l'exécution du budget de l'Etat.»

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page