Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée prévoit d'effectuer un test sous-marin d'un MSBS de sa conception

Actualités 13.01.2021 à 22h55

SEOUL, 13 jan. (Yonhap) -- La Corée du Sud devrait effectuer cette année des essais sous-marins d'un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS), après avoir terminé les essais au sol, a indiqué une source ce mercredi.

La Corée du Sud développe actuellement un MSBS basé sur le missile balistique sol-sol Hyunmoo-2B, d'une portée d'environ 500 kilomètres. Il sera utilisé avec les sous-marins de classe 3.000 tonnes ou plus, selon les responsables de la défense.

«Les agences concernées ont terminé les tests d'éjection du missile au sol l'année dernière. Ils vont passer à l'étape suivante qui consiste à effectuer des tirs d'essai sous-marins», a déclaré une source militaire.

Il reste à décider exactement quand et sur quelle plate-forme effectuer les tests, a-t-il ajouté. Il pourrait s'agir soit d'une barge d'essai submersible, soit d'un sous-marin.

Le ministère de la Défense a refusé de confirmer cette information, déclarant simplement : «Notre armée a obtenu des moyens avancés de grande puissance, tels que des missiles, pour défendre la paix dans la péninsule coréenne, et continuera à les développer».

Actuellement, la Corée du Sud exploite neuf sous-marins de classe 1.200 tonnes et neuf autres de classe 1.800 tonnes.

Elle travaille sur un projet de construction de trois sous-marins Changbogo-III Batch-I de classe 3.000 tonnes d'ici 2023. Le premier, le Dosan Ahn Chang-ho, a été lancé en 2018 et doit être mis en service opérationnel cette année, et le second, nommé Ahn Mu, a été lancé en novembre. Tous deux sont équipés de six tubes de lancement verticaux capables de tirer des MSBS.

Le pays envisage également de construire des sous-marins de nouvelle génération de 4.000 tonnes, qui pourraient selon certains être équipés d'un moteur à propulsion nucléaire.

La Corée du Nord a construit un nouveau sous-marin de 3.000 tonnes capable d'emporter trois MSBS.

Lors du récent congrès du parti, le dirigeant Kim Jong-un a déclaré que son pays développait de nouveaux systèmes d'armement, tels qu'un sous-marin à propulsion nucléaire, une ogive avancée et des armes hypersoniques, selon l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Une cérémonie de mise à l'eau du sous-marin sud-coréen Dosan Ahn Chang-ho de 3.000 tonnes est organisée le 14 septembre 2018 dans un chantier naval de l'île de Geoje, à 470 km au sud-est de Séoul. Le sous-marin porte le nom d'un combattant indépendantiste sud-coréen très respecté.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page