Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(4e LD) Coronavirus : moins de 600 cas pour le 3e jour, un signe d'aplatissement de la courbe

Actualités 14.01.2021 à 16h50
Des membres du personnel médical s'apprêtent à effectuer des tests de dépistage pour le nouveau coronavirus (Covid-19) dans le centre installé sur la place de la gare de Séoul le jeudi 14 janvier 2021.
Des passagers en combinaison de protection attendent d'enregistrer leurs bagages à l'aéroport international d'Incheon le jeudi 14 janvier 2021, pour se diriger vers Yantai, une ville située à l'est de la Chine.
Terminal 2 de l'aéroport international d'Incheon le dimanche 10 janvier 2021.
Des lycéens portant un masque de protection posent pour une séance photos durant une cérémonie de remise des diplômes le mercredi 13 janvier 2021. (Pool photo)
Des citoyens font la queue pour subir un test de dépistage pour le nouveau coronavirus (Covid-19) dans un centre à Suwon le mercredi 13 janvier 2021.

SEOUL, 14 jan. (Yonhap) -- Les cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud sont restés en dessous de 600 pour le troisième jour consécutif, un autre signe que le pic de la troisième vague de la pandémie est passé grâce aux mesures de distanciation sociale plus sévères.

Le pays a ajouté 524 nouveaux cas de Covid-19, dont 496 infections locales, portant le nombre total de cas à 70.728, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA). Le chiffre a marqué une baisse par rapport aux 562 infections rapportées mercredi.

La Corée du Sud, qui a été citée comme un modèle pour sa maîtrise de la propagation du virus, a récemment vu l'apparition de clusters d'infections sporadiques dans la région métropolitaine de Séoul au cours des dernières semaines.

Les nouveaux cas de Covid-19 dans le pays ont atteint le pic de 1.241 le 25 décembre, et les chiffres journaliers ont ensuite été supérieurs à 1.000 pendant plusieurs jours.

Pour surmonter le nombre croissant de cas de Covid-19, la Corée du Sud a appliqué le régime de distanciation sociale de niveau 2,5 dans la région métropolitaine de Séoul et le niveau 2 en dehors du grand Séoul le 8 décembre. Les autorités sanitaires ont étendu les mesures jusqu'à dimanche et le gouvernement décidera ce samedi s'il maintiendra les mesures actuelles ou les abaissera.

Mais indépendamment de l'ajustement du niveau des mesures antivirus, les autorités sanitaires assoupliront les restrictions pour les établissements à haut risque comme les salles de sport, karaokés et instituts privés.

Le gouvernement, cependant, a dit qu'il devrait maintenir l'interdiction actuelle sur les réunions de cinq personnes ou plus.

La règle est appliquée dans le grand Séoul depuis le 24 décembre et dans d'autres régions depuis le 4 janvier.

«Nous avons jugé que cette mesure ne peut pas être levée immédiatement», a déclaré Yoon Tae-ho, un haut officiel du ministère de la Santé et des Affaires sociales, durant une rencontre avec des journalistes.

«Bien que les nombres journaliers se situent autour de 500, c'est toujours beaucoup par rapport aux chiffres des première et deuxième vagues d'infections», a ajouté Yoon, en indiquant qu'un changement brusque du régime de distanciation sociale pourrait entraîner un autre rebond de nouveaux cas de Covid-19.

La KDCA a dit que la décision définitive serait annoncée en coopération avec des experts concernés, mais les préoccupations sur une autre résurgence des cas de virus persistent.

«Il est significatif que les nombres affichent une tendance à la baisse sans appliquer le plus haut niveau du régime de distanciation sociale», a observé Kwon Jun-wook, le directeur adjoint de la KDCA, lors d'un point de presse.

«Cependant, si le niveau de distanciation sociale est assoupli, nous pourrons faire face à un autre rebond des nouveaux cas», a-t-il ajouté.

Parmi les infections locales, Séoul a rapporté 131 nouveaux cas et la province du Gyeonggi a signalé 162 infections. La ville d'Incheon a ajouté 24 nouvelles transmissions. La zone métropolitaine de Séoul représente près de la moitié de la population du pays.

La ville portuaire de Busan, a ajouté 40 cas et Gwangju, à 329 km au sud-ouest de Séoul, a rapporté 30 nouvelles infections.

Une maison de soins pour seniors à Gwangju a ajouté 16 cas supplémentaires, portant le nombre total de tels cas à 137.

Un établissement religieux à Gumi, dans la province du Gyeongsang du Nord, à 261 km au sud de Séoul, a identifié sept patients supplémentaires, pour un total de 127.

Un total de 86 patients ont été liés à un usine de transformation de viande à Yangju, dans la province du Gyeonggi, à l'ouest de Séoul.

Le BTJ Center for All Nations, un établissement évangélique missionnaire dans la province du Gyeongsang du Nord qui a émergé comme un nouveau foyer d'infections, a rapporté 713 cas jusqu'à présent.

Les cas importés ont atteint 28. Sept cas provenaient des Etats-Unis, suivis de l'Indonésie avec cinq infections et la Tunisie avec trois transmissions.

Le total des patients dans un état grave ou critique a atteint 380, en hausse de six par rapport à la veille.

Durant ces dernières 24 heures, 10 personnes sont mortes du Covid-19, portant le bilan des décès à 1.195. Le taux de mortalité était de 1,69%.

Au cours de la semaine dernière, 158 personnes sont décédées du Covid-19, selon la KDCA.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 55.772, soit 1.136 de plus qu'un jour plus tôt.

La Corée du Sud a effectué 4.925.359 tests de dépistage pour le Covid-19 depuis l'année dernière, dont 53.047 la veille.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page