Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Nord va débuter la session de l'Assemblée populaire suprême après le congrès du parti

Corée du Nord 17.01.2021 à 11h55

SEOUL, 17 jan. (Yonhap) -- La Corée du Nord va débuter à Pyongyang ce dimanche une session de l'Assemblée populaire suprême après le congrès du Parti travail récemment conclu.

L'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a rapporté que Choe Ryong-hae, le président du Présidium de l'Assemblée populaire suprême (APS), et des représentants parlementaires ont déposé des fleurs devant les statues des anciens dirigeants nord-coréens sur la colline Mansudae à Pyongyang samedi, avant la quatrième session de la 14e APS.

Les 687 représentants parlementaires étaient à Pyongyang pour assister au huitième congrès du Parti du travail récemment terminé et vont se réunir à nouveau pour la session de l'APS.

L'APS est l'organe suprême du pouvoir en vertu de la constitution, mais se contente d'approuver les décisions du parti au pouvoir. Il tient généralement une session plénière en mars ou avril pour traiter principalement du budget et des remaniements ministériels.

La session de cette année a été programmée dans la foulée du congrès du parti, afin semblerait-il de donner suite aux décisions prises lors du congrès du parti.

Lors de ce congrès, la Corée du Nord a rétabli le secrétariat qui avait été supprimé en 2016 et a élu son dirigeant Kim Jong-un au poste de secrétaire général du parti.

Elle a également remanié les membres de son parti et a appelé à une «lutte plus désespérée» pour réaliser un nouveau plan de développement quinquennal présenté lors du congrès.

La prochaine session parlementaire devrait se concentrer sur le remaniement du cabinet et de la Commission des affaires d'Etat (SAC), la plus haute instance décisionnelle de l'Etat communiste.

Jo Yong-won, un haut responsable du parti qui a souvent été aperçu accompagnant le dirigeant nord-coréen lors de ses déplacements l'année dernière, sera probablement nommé membre de la SAC.

Lors du congrès du parti, Jo a été promu membre du présidium du bureau politique, un poste occupé par seulement cinq personnes, dont Kim Jong-un.

Jo serait devenu le troisième homme du pays lors du récent congrès du parti.

La question de savoir si la jeune sœur du dirigeant Kim Jong-un, Kim Yo-jong, sera ou non inscrite sur la liste des membres de la SAC est d'intérêt.

Elle semble avoir été rétrogradée au rang de «vice-directrice de département» du Comité central du Parti du travail, alors qu'elle occupait auparavant le poste de première vice-directrice de département.

Elle n'a pas non plus été inscrite sur la liste des membres ou des suppléants du Politburo du parti.

A voir également si la première vice-ministre des Affaires étrangères, Choe Son-hui, la seule femme membre de la SAC, conservera son poste.

La réunion devrait également porter sur le budget de la défense. Le Nord espère se doter d'un nouveau sous-marin à propulsion nucléaire, qui est en cours de développement et dont il s'est vanté lors du congrès du parti.

Le dirigeant nord-coréen a également promis de renforcer l'armée du pays et a ordonné d'améliorer les capacités balistiques pour atteindre des cibles à 15.000 kilomètres, pour semble-t-il pouvoir atteindre le continent américain.

Il est peu probable que Kim assiste en personne à la session, car il n'est pas l'un des représentants de la 14e SPA, élu en 2019 pour un mandat de cinq ans.

La Corée du Nord devrait annoncer officiellement le résultat de la session dimanche dans la soirée ou lundi matin, car la réunion pourrait durer plus d'une journée en raison de la longue liste de points à l'ordre du jour cette année.

Cette image, du journal nord-coréen Rodong Sinmun du 17 janvier 2021, montre Choe Ryong-hae, le président du Présidium de l'Assemblée populaire suprême, et des représentants parlementaires marchant vers les statues des anciens dirigeants nord-coréens à Pyongyang pour y déposer des fleurs. (Archivage et revente interdits)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page