Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Réouverture des cafés et salles de sport après l'assouplissement des restrictions dues aux Covid-19

Actualités 18.01.2021 à 22h32

SEOUL, 18 jan. (Yonhap) -- Les cafés et salles de sport de la capitale ont repris leurs activités ce lundi, après que le gouvernement a partiellement assoupli les restrictions dues au Covid-19, suscitant à la fois joie et scepticisme.

Les nouvelles directives, qui seront en vigueur pendant deux semaines jusqu'au 31 janvier, permettent aux cafés de proposer des consommations sur place et des repas jusqu'à 21 heures, en plus de plats à emporter et livraisons. Pendant près de deux mois, les cafés n'ont pas pu accepter de clients consommant dans leur établissement, alors que les restaurants le pouvaient.

Les salles de sport sont désormais autorisés à rouvrir à une capacité maximale d'une personne par huit mètres carrés et doivent garder leurs douches fermées.

«Je venais souvent dans les cafés pour travailler et c'était frustrant de ne pas pouvoir m'asseoir à l'intérieur», a déclaré un travailleur indépendant de 33 ans surnommé Moon dans un café près de la station de métro de Sinchon. «J'étais tellement excité à l'idée d'aller dans un café que je n'ai pas pu dormir et que je suis arrivé dès l'ouverture».

Les propriétaires de cafés ont dit espérer que cette réouverture entraînera une augmentation des ventes, même s'ils sont toujours tenus de limiter la capacité et de suivre l'interdiction concernant les rassemblements de cinq personnes ou plus.

«Il n'a pas été facile d'assouplir les restrictions, alors je compte suivre strictement les mesures antivirus et empêcher l'apparition d'une épidémie dans le café», a déclaré un propriétaire de café à Suwon, juste au sud de Séoul.

Dans le quartier voisin de Yongin, cependant, un autre propriétaire de café a déclaré qu'il prévoyait de continuer à proposer des consommations à emporter uniquement parce que le coût du chauffage et du personnel lié à la réouverture des locaux dépassera probablement tout revenu supplémentaire.

Les propriétaires de cafés et de salles de sport ont récemment organisé des manifestations pour dénoncer les restrictions imposées par le gouvernement, qu'ils jugent injustes.

Des centaines de propriétaires de café ont intenté une action collective contre le gouvernement la semaine dernière, réclamant 1,8 milliard de wons (1,64 million de dollars) de dommages et intérêts pour les pertes causées par les restrictions.

Les propriétaires de salle de sport ont déposé des plaintes similaires. Certains gymnases ont rouvert au début du mois, au mépris de l'interdiction de rassemblement qui leur avait été imposée le 8 décembre dernier.

«Nous avons ouvert à 6 heures du matin aujourd'hui et il y avait déjà sept clients qui attendaient pour entrer», a déclaré un entraîneur de fitness d'une salle de sport de l'ouest de Séoul.

D'autres se sont plaints que l'interdiction de prendre des douches découragera les clients de venir, d'autant plus que beaucoup d'entre eux font de l'exercice avant d'aller travailler le matin.

«Je n'ai pas de grandes attentes quant à la reprise de mon activité», a déclaré un propriétaire d'une salle de sport du sud de Séoul.

Des clients sont assis dans un café au centre de Séoul le 18 janvier 2021, après que le gouvernement a assoupli les restrictions Covid-19.
Des gens font de l'exercice dans une salle de sport à Séoul le 18 janvier 2021, alors que les autorités sanitaires ont assoupli les restrictions imposées aux cafés, salles de sport et autres installations intérieures le même jour.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page