Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(FOCUS) Regain d'intérêt pour le riz sur fond de pandémie, demande accrue des céréales de première qualité

Gros plans 22.01.2021 à 10h36

SEOUL, 22 jan. (Yonhap) -- Park Hye-seong, 39 ans, mère de deux enfants, s'est récemment abonnée à un service de livraison de riz fourni par un magasin spécialisé proposant du «riz de qualité» afin de satisfaire sa recherche de variétés plus savoureuses et saines. Une décision qui aurait été peu probable avant l'arrivée de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

«Mes enfants ont suivi des cours en ligne et mon mari a travaillé de temps en temps à domicile pendant des mois, ce qui signifie que je dois servir des repas trois fois par jour. Cette situation sans précédent était stressante au début, mais je me suis intéressée aux ingrédients alimentaires de qualité, y compris le riz », a-t-elle déclaré.

Une boutique dédiée au riz à Séoul. (Photo fournie par les grands magasins Hyundai. Revente et archivage interdits)

«Jipbab», un mot-valise amalgamant les mots coréens «maison» et «repas», est devenu l'un des termes les plus populaires à l'ère du Covid-19, car beaucoup ont choisi ou ont été forcés de cuisiner et de manger à la maison plutôt que d'aller au restaurant.

L'augmentation de la restauration à domicile va à l'encontre de l'évolution sur plusieurs décennies dans le mode de vie et les habitudes alimentaires des Sud-Coréens. La consommation de riz a diminué, passant du pic de 136,4 kg par personne et par an en 1970 à un creux record de 59,2 kg en 2019.

«Mais les changements de mode de vie semblent avoir incité plus de gens à vouloir rendre leurs rares plats à la maison spéciaux et dignes d'intérêt, et ont stimulé la demande de variétés de riz diverses et de qualité. Le nouveau coronavirus semble avoir encore aiguisé l'appétit des consommateurs», a observé le professeur Moon Jung-hoon de l'université nationale de Séoul.

Selon les grands magasins Hyundai, les ventes de «riz de qualité supérieure» ont augmenté de 15,7% en 2018 par rapport à l'année précédente et de 18,3% en 2019 sur un an. Au cours des 10 premiers mois de l'année dernière, ce chiffre a augmenté de 23,8%.

«Le service d'abonnement semble un peu cher, mais je pense qu'il en vaut la peine. Le riz lui-même est comme une sorte de friandise, et cela peut être considéré comme un investissement dans la santé de ma famille, je crois», a expliqué Park.

La plupart des Coréens achètent généralement des sacs de riz de 10 ou 20 kg dans les supermarchés et le prix moyen d'un sac de 20 kg est d'environ 55.000 wons (49,40 dollars).

Suite à l'abonnement qu'elle a souscrit, un sac de 2 kg de riz est livré une fois toutes les deux semaines. Park peut choisir des variétés qui conviennent à son palais, ou recevoir celles recommandées par le vendeur, et le programme de trois mois coûte 90.000 wons.

Cela signifie que le riz choisi par Park vaut 7.500 wons par kg, contre 2.750 wons par kg de riz classique en supermarché.

Une peinture murale sur le mur d'un magasin de riz à Séoul indique que le commerce du grand-père a fermé après avoir fonctionné pendant 35 ans, le 8 décembre 2020. Le propriétaire a déclaré qu'il avait pris la décision d'arrêter son activité en raison de la baisse des ventes.

Pour répondre à la demande croissante de qualité, de plus en plus de vendeurs se sont efforcés d'offrir diverses options et de nouveaux services.

Lotte Mart, un important détaillant en Corée du Sud, a ouvert son premier magasin uniquement consacré au riz dans sa succursale de Cheongnyangni à Séoul au milieu de la pandémie l'année dernière. Il propose environ 20 sortes de riz de haute qualité dans des sacs plus petits, tels que «miho», «saeilmi» et «gawaji».

Les clients peuvent également consulter des «sommeliers de riz» pour trouver des options adaptées à une occasion particulière. Les sommeliers font des recommandations en fonction de leurs préférences personnelles et expliquent les caractéristiques de chaque variété, telles que les nutriments, les méthodes de culture et l'histoire.

«Nous avons pu repérer les changements dans le régime alimentaire et les habitudes alimentaires des gens causés par le nouveau coronavirus. Pour mieux répondre aux besoins des clients, nous prévoyons d'étendre les services liés au riz dans l'avenir», a fait savoir Kim Mi-ran, un responsable de Lotte Mart.

Les grands magasins Hyundai gèrent une boutique spécialisée dans le riz haut de gamme, Hyundai Rice House, depuis fin 2018 dans quatre succursales à travers le pays.

De petits magasins de riz de type boutique sont également apparus et ont attiré l'attention des clients avertis en matière de santé et des ménages comprenant peu de personnes, en particulier.

«Je veux du riz cultivé sur place, du riz frais et des emballages plus petits pour cuisiner des aliments pour bébés. J'ai récemment trouvé un magasin de riz qui répond à ces besoins», a indiqué Jang Eun-young, une institutrice de 34 ans dans la ville de Seongnam, juste au sud de Séoul. Son magasin préféré est Village Rice Mill, autrefois connu comme un cas de financement participatif réussi dans l'industrie agroalimentaire.

Hyundai Life Sigseo, un magasin de céréales en ligne exploité par la société locale Seedgen Co., a récemment rejoint l'application de livraison Baedal Minjok et a commencé un service de livraison de colis de riz en 30 minutes.

«Nous proposons quatre types de riz et six types de céréales. Le service est maintenant disponible à Séoul et dans certaines régions métropolitaines, mais nous allons l'étendre à travers le pays», a annoncé la société. Elle fournit des services d'abonnement pour du riz depuis des années.

Un client prend un paquet de riz cuit prêt-à-consommer dans un supermarché de Séoul, le 21 mars 2020.

Les entreprises alimentaires ont également bénéficié de ventes soutenues de plats cuisinés à base de riz dans un contexte de pandémie et s'emploient à diversifier leurs gammes.

Selon le bureau d'études de marché Nielsen Korea, le volume du marché local du riz instantané a marqué une croissance de 5,5% en glissement annuel en 2020. Le marché du riz blanc a augmenté de 3%, tandis que celui du riz multi-céréales a grimpé de 23% sur la période janvier-juillet de l'année dernière.

En septembre, CJ Cheiljedang Corp., le plus grand fabricant de produits alimentaires de Corée du Sud, a lancé le riz brun cuit Hetbahn et s'est engagé à renforcer son secteur du riz multigrain.

La chaîne locale de grandes surfaces Homeplus a également inauguré une nouvelle gamme de riz instantané sous sa propre marque, offrant une saveur douce et fraîche en utilisant une variété de haute qualité et des méthodes de traitement différenciées.

«L'année dernière, nous avons lancé plusieurs produits à base de riz sous la nouvelle étiquette premium de The Bibigo dans le but de servir une nourriture coréenne nutritive et bien équilibrée. En offrant diverses options saines, nous créerons et dirigerons un nouveau marché», a déclaré un officiel de CJ.

La société s'attend à voir ses bénéfices nets multiplier par près de cinq en 2020 par rapport à l'année précédente pour atteindre environ 933,9 milliards de wons, selon le cabinet d'études de marché FnGuide.

Le gouvernement, pour sa part, travaille au développement et à la distribution de variétés de riz de qualité.

«Nous avons constaté une nouvelle tendance de consommation sur le marché du riz cette année au milieu de la situation virale, comme la croissance de la demande de riz stimulant l'organisme», a souligné Ko Jong-min, responsable de l'Administration du développement rural (RDA). «Nous nous efforcerons de proposer de nouveaux types de riz avec des goûts différents et des nutriments supplémentaires.»

Ces images, capturées sur Instagram avec le hashtag «Jipbab» le 12 janvier 2021, montrent une variété de plats coréens à base de riz. (Revente et archivage interdits)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page