Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : rebond à plus de 400 nouveaux cas à cause d'un cluster au sein d'un centre religieux

Actualités 25.01.2021 à 11h02
Des membres du personnel médical se préparent à installer un centre de test de dépistage pour le nouveau coronavirus (Covid-19) dans une école maternelle à Gwangju, où un patient confirmé s'est rendu, le dimanche 24 janvier 2021.
Ci-dessus, un établissement d'enseignement religieux à la ville de Daejeon le dimanche 24 janvier 2021, où 127 cas de nouveau coronavirus (Covid-19) ont été confirmés jusqu'à présent.
Centre de test de dépistage provisoire sur la place de la gare de Séoul le dimanche 24 janvier 2021.

SEOUL, 25 jan. (Yonhap) -- Les cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) ont rebondi au-dessus de 400 ce lundi en raison d'un cluster d'infections lié à un établissement d'enseignement religieux, alors que le pays devrait décider s'il prolongera ou abaissera ses mesures antivirus renforcées cette semaine.

Le pays a ajouté 437 cas de Covid-19, dont 405 infections locales, portant le nombre total de cas à 75.521, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le chiffre journalier marque une hausse par rapport aux 392 cas rapportés dimanche. La semaine dernière, la moyenne des infections journalières s'est élevée à 392,6.

Un grand cluster d'infections est apparu dans un établissement d'éducation religieuse dans la ville de Daejeon, à 164 km au sud de Séoul, où 127 cas ont été confirmés jusqu'à dimanche.

En Corée du Sud, la troisième vague épidémique a atteint un pic le 25 décembre, avec 1.240 nouvelles contaminations en 24 heures, mais montre depuis des signes de ralentissement.

Plus tard cette semaine, les autorités sanitaires décideront du niveau des mesures de distanciation sociale qui seront appliquées la semaine prochaine après la surveillance du nombre de nouveaux cas journaliers.

Elles continuent d'appliquer le niveau 2,5, le deuxième plus élevé d'un système qui en compte cinq dans la région métropolitaine de Séoul, et le reste du pays demeure sous le niveau 2. Ces mesures seront appliquées jusqu'au 31 janvier au moins.

Certaines restrictions sur les cafés, les salles de sport, les instituts privés, les karaokés et d'autres établissements intérieurs, ont été assouplies, mais l'interdiction des réunions de cinq personnes ou plus et l'ordre de fermeture à 21h ont été prolongés jusqu'à la fin de ce mois-ci.

Par région, 91 infections ont été rapportées à Séoul et 72 cas dans la province du Gyeonggi. Incheon, à l'ouest de Séoul, a signalé 13 transmissions supplémentaires. Les trois régions représentent la moitié de la population du pays.

La ville de Daejeon a rapporté son plus grand chiffre jamais enregistré de 125 à cause du cluster d'infections.

Le nombre de cas importés s'est élevé à 32, en hausse par rapport aux 23 de la veille. Cinq provenaient d'Indonésie et quatre de Russie.

La Corée du Sud a ajouté 11 décès supplémentaires, portant le bilan des morts à 1.360.

Le total des patients dans un état grave ou critique a atteint 275, en baisse par rapport aux 282 de la veille.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 62.956, soit 426 de plus qu'un jour plus tôt.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page