Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le réalisateur de «Space Sweepers» veut montrer la diversité du cinéma coréen

Actualités 02.02.2021 à 18h02

SEOUL, 02 fév. (Yonhap) -- Le réalisateur de l'opéra de l'espace «Space Sweepers» a déclaré ce mardi vouloir montrer la richesse de la scène cinématographique sud-coréenne grâce à son dernier film.

Réalisé par Jo Sung-hee, «Space Sweepers» devait à l'origine sortir en salle l'été dernier. Il s'agit de l'un des films sud-coréens les plus attendus de l'année du fait de son casting, qui comprend Song Joong-ki et Kim Tae-ri et de son budget de 24 milliards de wons (21,5 millions de dollars).

Après des mois de retard en raison de la pandémie de Covid-19, le film sera diffusé sur Netflix dans 190 pays vendredi prochain.

«Je n'ai pas de regrets à présent, je suis simplement reconnaissant de la diffusion imminente (du film)», a déclaré le réalisateur Jo lors d'une conférence de presse en ligne. «Comme ce film sera disponible dans de nombreux pays, j'espère que le public étranger comprendra qu'il y a beaucoup de types de films différents en Corée».

Le film met en scène un groupe de travailleurs de l'espace qui récoltent les débris pour gagner de l'argent dans un univers fictif situé en 2092, quand la Terre est presque détruite par la pollution et où un groupe de personnes de la classe supérieure construit un nouveau monde habitable dans l'espace.

Song incarne Tae-ho, le pilote du vaisseau spatial Victory, tandis que Kim joue le rôle du capitaine Jang, leader charismatique de l'équipage hétéroclite composé de Tae-ho, Tiger Park (Jin Seon-kyu) et du robot Bubs (Yoo Hai-jin), impliqué dans un mystérieux incident.

Les principaux acteurs de «Space Sweepers» lors d'une conférence de presse diffusée en ligne le 2 février 2021. (Image fournie par Netflix. Archivage et revente interdits)
Une scène de ≪Space Sweepers≫. (Image fournie par Netflix. Archivage et revente interdits)
Une scène de ≪Space Sweepers≫. (Image fournie par Netflix. Archivage et revente interdits)

Selon Jo, «Space Sweepers», le premier opéra de l'espace réalisé en Corée du Sud, peut dérouter car le genre est d'habitude incarné par des acteurs d'Hollywood.

«Dans "Space Sweepers", les Coréens dans les vaisseaux spatiaux communiquent en coréen avec les autres vaisseaux spatiaux», a déclaré le réalisateur, qui a commencé à travailler sur le projet il y a 10 ans. «Cela peut sembler un peu incongru pour les spectateurs. Je me suis efforcé de réduire ce sentiment».

Jo s'est efforcé de créer un cosmos plausible grâce à des effets visuels générés par ordinateur, gérant soigneusement la réflexion de la lumière et la vitesse des vaisseaux spatiaux.

L'actrice Kim Tae-ri, dont le dernier film est «Little Forest» (2018), acclamé par la critique, a déclaré que la fraîcheur du film séduira le public.

«Beaucoup de gens sont familiers avec les opéras de l'espace ou les films de science-fiction d'Hollywood», a-t-elle déclaré. «Notre film montre ce que serait un space opera coréen. C'est très coréen. En tant que fan des films coréens, j'ai hâte de le voir».

Song a dit que Jo lui a parlé de ce projet il y a 10 ans quand ils ont travaillé ensemble sur le film fantastique «A Werewolf Boy» (2012).

«J'ai trouvé l'histoire si fraîche et surprenante quand j'en ai entendu parler pour la première fois il y a dix ans», a-t-il déclaré. «Je sais que le réalisateur ressent une grande pression pour avoir créé le premier opéra de l'espace en Corée du Sud. Pour ma part, je suis enthousiaste et j'ai hâte de le voir».

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page