Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud finalise ses discussions avec les Etats-Unis sur l'utilisation de l'argent gelé de l'Iran pour payer les droits de l'ONU

Actualités 03.02.2021 à 19h09

SEOUL, 03 fév. (Yonhap) -- La Corée du Sud finalise les discussions avec les Etats-Unis sur l'utilisation d'une partie de l'argent iranien gelé à Séoul, sous le coup des sanctions américaines, pour payer les arriérés de Téhéran envers l'ONU, a déclaré ce mercredi un responsable du ministère des Affaires étrangères.

De tels progrès dans les discussions pour trouver des solutions afin de débloquer les avoirs iraniens en Corée du Sud semblent avoir influencé la décision de Téhéran de libérer la plupart des membres de l'équipage du pétrolier sud-coréen saisi, selon le fonctionnaire.

Téhéran a déclaré mardi que son système judiciaire a autorisé la libération des marins du MT Hankuk Chemi, à l'exception du capitaine, qui avait été saisi par le Corps des gardiens de la révolution islamique le 4 janvier pour avoir prétendument pollué l'océan. Vingt marins se trouvaient à bord du navire, dont cinq Sud-Coréens.

Malgré le démenti du gouvernement iranien, certains pensent que la saisie du navire serait liée aux 7 milliards de dollars de Téhéran bloqués dans les banques sud-coréennes en raison des sanctions américaines.

«La question a été presque réglée. Nous avons terminé les discussions (avec les Etats-Unis) sur le paiement des cotisations et nous devons tenir des discussions sur des parties très techniques», a déclaré le fonctionnaire. «Il y a eu des progrès considérables sur la question des cotisations et je pense que cela a permis (à l'Iran) de sentir notre sincérité».

Téhéran a demandé à Séoul d'utiliser une partie de ses fonds gelés pour payer une partie de ses arriérés de contributions à l'ONU. Mais l'argent doit être converti du won coréen en dollar américain, et les sanctions américaines interdisent actuellement les transactions en dollars avec l'Iran.

Le responsable du ministère a ajouté que le gouvernement était en pourparlers avec Washington pour trouver un mode de paiement qui ne soit pas en dollar.

Séoul poursuit également des consultations avec Washington sur les moyens d'étendre d'autres échanges humanitaires avec l'Iran en utilisant l'argent gelé, a ajouté le fonctionnaire.

En ce qui concerne les marins, il n'a pas encore été décidé combien d'entre eux resteront à bord du navire, a déclaré un autre responsable du ministère des Affaires étrangères, ajoutant que le ministère discute de la question avec l'opérateur du navire.

L'Iran a déclaré précédemment que le capitaine doit rester dans le navire pour s'en occuper.

Cette image prise par une caméra de surveillance montre le pétrolier sud-coréen MT Hankuk Chemi arrivant dans un port iranien après avoir été saisi par des troupes iraniennes le lundi 4 janvier 2021. Le cercle rouge indique un hors-bord iranien.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page