Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Un jour dans l'histoire de la Corée

19 février

1136 -- Un soulèvement mené par Myocheong, moine bouddhiste et conseiller du roi de la dynastie Koryo (918-1392), est réprimé par l'armée du roi. Myocheong, qui soutient une politique d'indépendance à l'égard de la Chine et s'oppose aux représentants conservateurs, avait suggéré une guerre contre le royaume chinois et voulait déplacer la capitale vers le nord en se basant sur des études géomatiques. Ses actions vers une réforme radicale sont désapprouvées par les hauts fonctionnaires et les aristocrates qui le tuent au cours de la révolte.

1981 -- Electric Power Corporation commence la construction des septième et huitième centrales nucléaires à Yeonggwang, dans le sud-ouest du pays.

1992 -- Les deux Corées mettent en vigueur l'accord de réconciliation et de non-agression conclu au cours de réunions de haut niveau à Pyongyang, la capitale nord-coréenne.

2014 -- La patineuse artistique Kim Yu-na prend la tête du programme court aux Jeux olympiques d'hiver de Sotchi.

2017 -- Kim Min-hee remporte le prix de la meilleure actrice au 67e Festival international du film de Berlin pour son rôle dans «On the Beach at Night Alone». Elle est la première Sud-Coréenne à remporter cette récompense.

2020 -- La Corée du Sud rapporte 20 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus (Covid-19), portant le total à 51 dans le pays, le plus grand nombre en un jour depuis l'apparition du virus. Selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC), 18 des nouveaux cas sont signalés à Daegu, à 300 km au sud-est de Séoul, et dans la province du Gyeongsang du Nord. La 31e patiente du pays, une «super-propagatrice» du coronavirus, aurait infecté au moins 15 autres personnes et a été en contact avec 166 personnes.

2020 -- La Haute Cour de Séoul condamne l'ancien président Lee Myung-bak à 17 ans de prison pour corruption et détournement de fonds et ordonne l'annulation de la liberté sous caution qui lui avait été accordée, le replaçant ainsi en détention.

(FIN)

Accueil Haut de page