Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(4e LD) Moon et Biden conviennent d'élaborer ensemble une stratégie «globale» face à la Corée du Nord

Actualités 04.02.2021 à 16h49
Moon-Biden
Entretien téléphonique avec Biden

SEOUL/WASHINGTON, 04 fév. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in et son homologue américain Joe Biden sont convenus ce jeudi d'élaborer une stratégie commune «globale» face à la Corée du Nord lors de leur entretien téléphonique, a rapporté Cheong Wa Dae.

Les deux dirigeants se sont également mis d'accord pour œuvrer ensemble à l'objectif commun de dénucléariser la péninsule coréenne et d'apporter une paix durable à la région, selon le porte-parole présidentiel Kang Min-seok.

Moon a proposé que les deux parties déploient des efforts conjoints pour faire avancer le processus de dénucléarisation et d'instauration de la paix au cours de la conversation téléphonique qui a duré une demi-heure.

Biden a promis une coopération étroite en vue d'atteindre cet objectif en déclarant qu'il est important pour les alliés de maintenir la même position sur la question, a ajouté Kang.

La position commune a suscité l'espoir de voir des consultations Séoul-Washington sur Pyongyang s'accélérer sous la nouvelle administration américaine.

Des membres de l'entourage de Biden ont déclaré leur volonté d'adopter une nouvelle approche vis-à-vis du régime de Kim Jong-un.

Ils ont réaffirmé que l'alliance Séoul-Washington, vieille de sept décennies, était la clé pour la paix et la prospérité régionales. Ils sont convenus de la développer comme une alliance «globale et stratégique» afin de promouvoir la démocratie, les droits de l'Homme et le multilatéralisme dans le monde, au-delà de la péninsule et de la région indo-pacifique.

A propos du Japon, ils se sont accordés à dire que l'amélioration des relations Séoul-Tokyo était cruciale, tout comme le renforcement du partenariat trilatéral dans le domaine de la sécurité, a dit Kang.

Ils ont également échangé des opinions sur d'autres sujets concernant la sécurité dans la région, dont ceux liés à la Birmanie et à la Chine.

«En particulier, ils ont exprimé leurs préoccupations communes sur la récente situation en Birmanie et sont convenus de coopérer pour une résolution démocratique et pacifique», a souligné l'officiel de Cheong Wa Dae, faisant référence au coup d'Etat dans le pays d'Asie du Sud-Est.

Moon et Biden sont tombés d'accord pour tenir un sommet aussitôt que la situation liée au nouveau coronavirus (Covid-19) se sera stabilisé, a-t-il ajouté.

Dans un communiqué séparé, la Maison-Blanche a déclaré que les dirigeants se sont mis d'accord pour coopérer étroitement sur le dossier nord-coréen.

«Les deux dirigeants sont convenus de se coordonner étroitement sur la République populaire démocratique de Corée», a annoncé la Maison-Blanche, en faisant référence au nom officiel de la Corée du Nord. L'appel téléphonique de Biden avec Moon était destiné à souligner son engagement à renforcer l'alliance qui est le «pivot» de la paix et de la prospérité en Asie du Nord-Est, a-t-elle noté.

«Ils étaient également d'accord sur la nécessité d'une restauration immédiate de la démocratie en Birmanie», a-t-elle ajouté. «Les deux présidents ont discuté d'une variété de questions mondiales cruciales pour nos deux pays et sont convenus de travailler ensemble pour aborder les défis communs tels que la pandémie de Covid-19 et le changement climatique.»

Ils ont également discuté d'une variété d'autres questions mondiales telles que la pandémie de Covid-19 et le changement climatique, a-t-elle ajouté.

Il s'agissait de leur premier entretien téléphonique depuis l'investiture de Biden à la présidence américaine le 20 janvier dernier.

«J'ai eu une excellente conversation avec le président @JoeBiden @POTUS. J'ai salué le "retour de l'Amérique" au milieu de la montée de défis mondiaux tels que le Covid-19, le changement climatique et la polarisation de l'économie», a écrit Moon sur des réseaux sociaux.

Moon et Biden s'était déjà parlé par téléphone le 12 novembre suite à la victoire de Biden à l'élection présidentielle. Ils s'étaient convenus de coopérer étroitement pour résoudre la question nucléaire nord-coréenne. Biden avait décrit la Corée du Sud comme un «pivot» de la sécurité et de la prospérité dans la région indo-pacifique.

Depuis son entrée en fonction, Biden a tenu des entretiens téléphoniques avec les dirigeants canadien, mexicain, britannique, français, allemande, russe et japonais.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page